Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2017 - 11:38 | Mis à jour : 11:40

Rimouski déploie les couleurs de l’arc-en-ciel pour contrer l’homophobie et la transphobie

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

En ce mercredi 17 mai, Journée internationale contre l’homophobie et de la transphobie, la Ville de Rimouski est fière de poser un geste concret d’ouverture et de solidarité à l’égard de la communauté LGBTQ en ajoutant 11 traverses piétonnières peintes aux couleurs du drapeau arc-en-ciel en plein cœur du centre-ville. Par ailleurs, Rimouski est la première ville au Québec à procéder à cette initiative. 

Ces traverses multicolores sont situées aux trois intersections suivantes :

  • Intersection de l’avenue Cathédrale et de la rue Évêché;
  • Intersection de l’avenue Saint-Louis et de la rue Saint-Germain Est; 
  • Intersection de l’avenue Belzile et de la rue Saint-Germain Est; 

« Grâce à la création de ces traverses arc-en-ciel, Rimouski démontre une fois de plus son ouverture à la diversité », a mentionné le maire de Rimouski, Marc Parent. « Nous sommes très fiers d’être la toute première ville au Québec à réaliser ce projet qui, de façon originale, contribuera assurément à lutter quotidiennement contre l’homophobie et la transphobie. »

La Journée internationale contre l’homophobie et de la transphobie a pour but de promouvoir des actions de sensibilisation et de prévention afin de lutter contre l’homophobie et la transphobie. Depuis 2009, un plan d’action a été établi par le gouvernement du Québec, invitant les institutions, les organisations, les entreprises et les organismes de différents milieux à démontrer leur ouverture à la communauté LGBTQ en posant une action significative. Par ce geste symbolique, la Ville souhaite sensibiliser la population à faire preuve d’ouverture et par le fait même contribuer à éliminer les préjugés. Le drapeau arc-en-ciel, offert par l’organisme MAINS Bas-Saint-Laurent, a également été hissé devant l’hôtel de ville à l’occasion de cette journée. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • C'est juste normal de ne pas être homophobe ou ne pas être transphobe : pas besoin de se lancer des fleurs pour qqch. qui est normal ! Je suis à 100% avec Jean-François Côté ! Pour ma part, la meilleure façon d'intégrer cette communauté est justement de les laisser vivre sans tambours ni trompettes ! Pour le reste, il existe la police pour ce que j'appelle de la violence et de la discrimination qui sont vécus chez les hétérosexuels tout autant ! "WTF" (c'est quoi le problème?) ? Rimouskois en quête de reconnaissance sur le dos de la communauté LGBT ?

    Vincent D'Astous - 2017-07-30 12:39