Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2017 - 10:57

À partir de quel âge peut-on envisager des injections de Botox ?

Article commandité

La toxine botulique a la faculté de relaxer les muscles responsables des rides d’expression. Elle atténue le froncement des sourcils, les rides horizontales du front dues au rehaussement des sourcils ou encore la patte d’oie provoquée par le plissement des yeux. Bien réalisée dans le but de mettre au repos un visage sans le figer, l’injection a des effets visibles immédiatement sans effets secondaires et à un prix accessible, d’où un réel engouement pour ce soin anti-âge. Quand commencer ? Tout dépend de vos habitudes expressives…

À partir de 25-30 ans

Pour se débarrasser d’un air un peu soucieux causé par une ride du lion marquée par exemple, les jeunes artistes comédiens ou les personnes exerçant un métier dans les relations publiques y ont recours. Les médecins préconisent d’ailleurs d’intervenir relativement tôt, avant même que la ride soit profonde. Plus tard, une injection de Botox ne ferait que l’atténuer et non la lisser totalement.

Les études, avec le recul, montrent qu’une intervention en prévention de la formation des rides semblerait efficace : la peau resterait plus jeune plus longtemps grâce à des injections faiblement dosées bien sûr.

Le produit étant réversible, l’intervention devra intervenir tous les 6 à 8 mois. Attention cependant de ne pas céder à la tyrannie d’une beauté trop lisse, les expressions font partie de notre personnalité… Il faut donc faire intervenir un bon praticien.

À 40 ans, une demande mature

La toxine botulique est particulièrement efficace sur les rides jeunes. Des injections de Botox pour lisser les rides d’expression seront tout à fait indiquées dès lors qu’au repos le visage montre des signes de fléchissement.

À partir de 50 ans

Sur des rides déjà installées, il faudra prévoir un autre type de traitement en complément du Botox qui n’agit que sur les muscles sous-cutanés. Un comblement à l’acide hyaluronique apportera alors un meilleur résultat.

Pour lisser une lèvre supérieure plissée par exemple, une goutte seulement de Botox et l’installation d’un fil de collagène aura des effets très naturels.

On peut donc combiner plusieurs produits selon les besoins sans perdre de vue que le naturel doit toujours l’emporter. Une question de dosage, mais aussi la volonté de ne pas céder aveuglément à des demandes excessives sont des gages de réussite en la matière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.