Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 09:25

Pourquoi mange-t-on si bien à Montréal ?

Article commandité

De l'avis de nombreux clients et chefs, la Ville aux cent clochers est la capitale de la gastronomie en Amérique du Nord. D'où vient cette excellente réputation ?

Une réputation qui dure

Dans le dernier classement du magazine « Canada's 100 Best Restaurants », un quart des établissements recensés se trouvent à Montréal, dont 3 des 5 meilleurs du classement. Pour le chef vedette David McMillan « la capitale de la gastronomie en Amérique du Nord, c'est Montréal », confiait-il récemment en interview.

Au Casino c'est le célébrissime chef 30 fois étoilé Michelin Joël Robuchon qui a installé son Atelier.

Seule une grande ville à l'identité forgée dans la tradition gastronomique peut se permettre d'organiser un festival tel que « Montréal à table », où même les plus grands établissements proposent des tables d'hôtes à prix réduit. Chaque mois propose sa semaine culinaire : semaine du burger, semaine de la poutine, fête de l'huître, etc.

Un groupe de travail a déposé en avril dernier un « Mémoire pour la reconnaissance de la gastronomie comme industrie culturelle et créative » dans le cadre de la Politique de développement culturel 2017-2022 entreprise par la Ville de Montréal.

La gastronomie montréalaise à l'heure des réseaux sociaux

Profiter d'un bon repas dans l'un des meilleurs restaurants de Montréal est chose aisée, car le choix est particulièrement vaste et l'offre de qualité. Cette diversité se retrouve sur les réseaux sociaux, devenus incontournables dans le choix d'un restaurant.

TripAdvisor a dévoilé dans une étude qu'un voyageur sur deux consulte le site avant son choix d'un restaurant (77 % pour le choix d'un hôtel). Certains établissements récents ont forgé leur réputation exclusivement sur Yelp, parfois à leur grand étonnement.

D'où vient cette réputation ?

Des bagels aux steaks en passant par les indispensables poutines, la diversité de la cuisine montréalaise s'est construite sur des vagues migratoires successives. La cuisine française, bien sûr, pour commencer dès le XVIIe siècle, et plus précisément en 1688 avec l'Auberge Saint-Gabriel, le plus vieux restaurant de Montréal, aujourd'hui propriété de Guy Laliberté, Garou et Marc Bolay. On doit les meilleurs bagels du monde aux Juifs immigrés. Puis sont arrivés Chinois, Indiens, Pakistanais, Libanais, etc. Chaque quartier de Montréal respire d'essences exotiques et brille de plats venus des sept mers.

Dès le XVIIIe siècle le Vieux-Port était en effervescence et les bouches à nourrir nombreuses. La marque gastronomique montréalaise devient alors à la fois historique et au croisement de la tradition et de la modernité.

Autre caractéristique appréciée des habitants comme des visiteurs, de nombreux établissements ouvrent 24 heures sur 24 et durant les fêtes (notamment de Noël).

Enfin, il faut admettre que la qualité est très souvent au rendez-vous. Est-ce l'effet de la grande concurrence que se livrent les restaurants de Montréal ? Ou le fait que la plus grande ville du Québec attire chaque année énormément de touristes, souvent fortunés ?

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.