Publicité

5 novembre 2020 - 15:00

Elle va étudier le bruit généré par le transport maritime sur les mammifères marins

1,5 M$ de Québec pour une station de recherche en acoustique marine à Rimouski

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le gouvernement du Québec accorde, par le biais du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence, 1,5 million de dollars au centre de recherche appliquée Innovation maritime et à l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER) de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Cette aide financière soutiendra l’implantation d’une station de recherche en acoustique marine au centre du chenal Laurentien, au large de Rimouski, dans la région du Bas-Saint-Laurent.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, en a fait l’annonce aujourd’hui.

Les travaux de recherche réalisés à la station s’échelonneront sur une période de trois ans et demi au coût de 5 714 600 $.

Le reste du financement proviendra du gouvernement fédéral et des partenaires privés associés au projet

Empreinte sonore des navires

Le projet vise, d’une part, à acquérir des données relatives à l’empreinte sonore des navires transitant sur le Saint-Laurent et, d’autre part, à cerner les causes directes des bruits à bord des navires, à poser un diagnostic et à permettre aux armateurs de trouver des solutions de remédiation.

Unique au monde, cette station de calibre international répondra aux normes ANSI/ISO et deviendra une référence en acoustique pour l’industrie maritime nord-américaine.

Elle servira aussi à des projets de caractérisation de l’environnement sonore, notamment pour les mammifères marins.

Le projet exigera des expertises en acoustique marine, en technologie maritime, en navigation, en architecture navale et en ingénierie.

L’ISMER-UQAR, Innovation maritime, des entreprises technologiques, des armateurs ainsi que des collaborateurs gouvernementaux se joindront à l’initiative.

Celle-ci bénéficiera également d’une forte collaboration avec un groupe de recherche menant des travaux complémentaires en France.

« L’acquisition de nouvelles connaissances sur le bruit généré par le transport maritime est un enjeu important pour la protection des mammifères marins du Saint-Laurent, soulignent Guillaume St-Onge, directeur de l’ISMER-UQAR, et Sylvain Lafrance, directeur d’Innovation maritime. Les données issues de la nouvelle station de recherche acoustique marine permettront de mettre au point des solutions concrètes pour atténuer les effets sonores et favoriser une cohabitation durable dans cet écosystème pourvu d’une biodiversité marine exceptionnelle. L’ISMER-UQAR et Innovation maritime pourront quant à eux développer une expertise et une relève de pointe uniques au Canada. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.