Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Hockey Canada doit «en faire plus» pour assurer la sécurité dans son sport

durée 13h37
23 juin 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne, 2022

Hockey Canada a déclaré qu'elle doit «en faire plus» afin d'assurer la sécurité dans son sport. 

L'organisation nationale a émis un bref communiqué jeudi après que le gouvernement fédéral eut interrompu son financement en réaction à sa gestion d'une affaire présumée d'agression sexuelle et de l'entente à l'amiable qui a suivi avec la victime. 

La ministre des Sports Pascale St-Onge a déclaré mercredi que Hockey Canada recommencera à recevoir des fonds publics uniquement lorsqu'elle obtiendra le rapport d'enquête incomplet réalisé par une firme indépendante portant sur un incident qui se serait produit il y a quatre ans et qui aurait impliqué huit joueurs en marge d'un gala qui s'est déroulé à London, en Ontario. 

St-Onge a ajouté que la fédération sportive devra aussi adhérer au Bureau du commissaire à l'intégrité, une nouvelle agence gouvernementale ayant le pouvoir d'enquêter de manière indépendante sur les plaintes d'abus et d'imposer des sanctions.

La porte-parole de Hockey Canada, Esther Madziya, a pris acte des conditions de la ministre St-Onge, et ajouté que «les dirigeants de (notre) organisation doivent en faire davantage». 

Le président de Hockey Canada, Scott Smith, et le directeur des opérations sortant, Tom Renney, ont été interrogés par des législateurs sur la colline parlementaire plus tôt cette semaine lors d'une réunion du Comité permanent du patrimoine canadien sur la gestion par l'organisation de l'incident présumé survenu à London. 

La Presse Canadienne