Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Capsule 2 de 4

Rassembler les journaux de Néomédia sous une même identité

durée 18h00
31 mars 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Voir la galerie de photos

Le groupe  de presse Néomédia a récemment changé d'image afin d'offrir une meilleure expérience aux lecteurs de ses 12 quotidiens web partout au Québec.

Cette entreprise est née avec EnBeauce.com en 2006. Puis, en 2014 et 2015, Claude Poulin a racheté les 11 journaux de Transcontinental pour les transférer d'une édition papier au format web.

« Ça devenait compliqué de gérer plusieurs marques. Alors la construction de l'application mobile nous a amené à nous concentrer sur une seule application, sous le nom Néomédia, qui regroupe l'ensemble de nos quotidiens web partout au Québec », a précisé le président de l'entreprise, Claude Poulin.

Aujourd'hui, visionnez une deuxième vidéo pour découvrir l'historique de l'entreprise.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 avril 2024

Alerte: le taux de chômage s'établit à 6,1 % au Canada et à 5,0 % au Québec en mars

L'emploi a peu varié au Canada en mars, alors que le taux de chômage a augmenté de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 6,1 %, selon Statistique Canada. Au Québec, l'emploi a reculé de 18 000 et le taux de chômage a progressé de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,0 %. Plus de détails à venir.

2 avril 2024

Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux pour attirer des entreprises

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie Pierre Fitzgibbon ne ferme pas la porte à offrir des minéraux, comme le lithium, pour attirer de nouveaux joueurs dans la filière batterie. Selon ce que rapportait Radio-Canada la semaine dernière, le gouvernement serait prêt à céder des parts qu’il détient dans l’entreprise Nemaska ...

2 avril 2024

Le code de conduite ne ferait pas augmenter les prix, défend le patron d’Empire

Le grand patron d'Empire, Michael Medline, a défendu qu'il n'existe aucune preuve qu'un code de conduite des épiciers ferait augmenter les prix des aliments au Canada.  Le président et chef de la direction de la société mère de Sobeys, qui exploite l'enseigne IGA au Québec, a fait ce commentaire lors d’un événement du Conseil canadien du commerce ...