Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Société d'État

Hydro-Québec a mal planifié la demande industrielle, selon Pierre Fitzgibbon

durée 12h00
29 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Hydro-Québec a mal planifié la demande industrielle, estime le ministre de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon.

Il était appelé mardi à expliquer les difficultés d'approvisionnement des entreprises.

À la période de questions, l'opposition officielle a fait valoir que pas moins de 35 % des entreprises n'ont pas accès à une quantité suffisante d'énergie pour répondre à leurs besoins actuels.

En réponse, M. Fitzgibbon a reconnu que la demande dépassait largement l'offre et que la situation est difficile.

Il en a imputé la faute à la société d'État qui a échoué dans sa planification.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le Bureau de la concurrence a deux ordonnances liées à son enquête sur les épiciers

Le Bureau de la concurrence affirme avoir obtenu deux ordonnances de la Cour fédérale exigeant que les sociétés mères de Loblaw et de Sobeys lui transmettent des informations liées à son enquête sur de présumés comportements anticoncurrentiels. Le bureau enquête sur le recours aux contrôles de propriété dans le secteur de l'épicerie, qui sont des ...

7 juin 2024

Le fédéral propose des changements aux réglementations sur le cannabis

Le gouvernement fédéral propose une série de changements à la réglementation sur le cannabis dans le but de faire des économies. Décrits dans la dernière édition de la Gazette du Canada, le journal officiel du gouvernement, les changements entraîneraient des économies annuelles d'environ 41 millions $ liées aux coûts administratifs et à la ...

5 juin 2024

Le taux directeur de la Banque du Canada baisse de 25 points

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem,  a annoncé, aujourd’hui, en conférence de presse, que le taux directeur baissait de 25 points de base pour être maintenant à 4,75 % jugeant que « la politique monétaire n’a plus besoin d’être aussi restrictive ». Sur un ton optimiste, le gouverneur indique qu'il y a eu beaucoup de progrès contre ...