Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Je lis, je comprends, j’agis! : une deuxième année réussie pour ce projet innovateur

durée 14h05
5 juin 2019
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

La Commission scolaire des Phares et le Centre de lecture, d’écriture et de formations (CLEF) Mitis-Neigette dressent à nouveau un bilan très positif du projet Je lis, je comprends, j’agis! qui en est à sa deuxième année d’existence.

Ce projet innovateur a permis à un peu plus de 130 adultes fréquentant des organismes communautaires des MRC de Rimouski-Neigette et de La Mitis de bénéficier gratuitement d’ateliers d’apprentissage de stratégies de lecture.

Créés lors de la première année du projet, des ateliers portant sur six thématiques différentes ont été offerts dans divers milieux, toujours en fonction des besoins recueillis lors de la première année.

« Cette année, nous avons pu donner deux à trois ateliers dans la grande majorité des organismes rencontrés, permettant ainsi une meilleure rétention de l’information pour les participants et participantes », souligne Corine Roy-Mc Innes, agente de projet pour CLEF Mitis-Neigette. « Aussi, nous sommes intervenues auprès du milieu communautaire par de l’accompagnement orthopédagogique, offert par ma collègue, et une formation sur la communication accessible que nous avons organisée en novembre dernier. »

En effet, une formation d’une journée sur l’accessibilité à l’information a été donnée à une quarantaine d’intervenants et intervenantes du communautaire et un site Web est déjà en ligne afin de les outiller pour accompagner des personnes vivant avec des difficultés en lecture.

Anabelle Brillant, orthopédagogue professionnelle à la Commission scolaire des Phares renchérit :



« Ce projet innovateur m’a permis de sortir des centres d’éducation aux adultes et d’élargir mon enseignement des stratégies de lecture dans les milieux communautaires. Les thématiques tirées de la vie quotidienne permettent aux participants et participantes de faire des liens entre les connaissances nouvelles et ce qu’ils ou elles appliquent déjà dans leur quotidien. L’accompagnement personnalisé aux organismes et aux adultes qui en ont fait la demande a également permis de promouvoir l’importance de rendre la lecture accessible à tous et l’importance de la collaboration entre les milieux scolaires et le milieu communautaire. »

En tout, 40 ateliers ont été réalisés dans 12 organismes de La Mitis et de Rimouski-Neigette. En plus des ateliers et de la formation, des activités spéciales ont été réalisées avec quatre autres partenaires, portant à 28 le nombre d’organismes touchés par le projet.

Le projet a vu le jour grâce à une subvention de 75 000 $ du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, dans le cadre d’une mesure visant à rehausser et maintenir le niveau de littératie d’adultes éloignés de la formation scolaire.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


22 mai 2024

Un rapport de l'OQLF sur la situation du français au Québec

La scolarisation en français augmente, mais la part de la population qui connaît suffisamment cette langue pour soutenir une conversation diminue et les jeunes utilisent davantage l’anglais en ligne que leurs aînés, notamment pour communiquer à un plus grand auditoire. Voilà quelques-uns des constats tirés du Rapport sur l'évolution de la ...

12 février 2024

L'industrie culturelle canadienne demande à Ottawa de la protéger contre les IA

Les acteurs, réalisateurs et musiciens du Canada tirent la sonnette d'alarme concernant l'intelligence artificielle (IA), affirmant qu'elle menace leur gagne-pain et leur réputation. Des groupes représentant les personnes qui travaillent dans les domaines de la télévision, du cinéma et de la musique demandent au gouvernement libéral de protéger ...

2 février 2024

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir est prête à prédire le printemps

La nouvelle marmotte de Val d'Espoir a été entraînée et elle est fin prête à sortir de sa tanière pour prédire l'arrivée du printemps, vendredi matin. Les organisateurs de l'événement qui se déroule dans un secteur de Percé, en Gaspésie, ont eu une bien mauvaise surprise, l'an dernier, en découvrant pendant la nuit que Fred, la marmotte de neuf ...