Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il a été construit entre 1806 et 1809

Le phare de l'Île-Verte maintenant classé à titre d'immeuble patrimonial

durée 16h00
23 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, et le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, ont annoncé le classement du phare de l'Île-Verte et de son site patrimonial situé dans la municipalité de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Ce geste posé par la ministre, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, vise à assurer la connaissance, la protection, la mise en valeur et la transmission du plus ancien phare du Québec.

Le phare de l'Île-Verte possède des valeurs historique, architecturale et ethnologique.

Il a été construit entre 1806 et 1809 pour indiquer l'entrée du chenal sud du fleuve Saint-Laurent.

Sa structure en pierre de 3 niveaux a servi de modèle pour les autres phares construits dans la première moitié du XIXe siècle.

Le site patrimonial du Phare-de-l'Île-Verte comprend les bâtiments et les installations connexes de cette station. Ils témoignent notamment des divers moyens de signalisation élaborés au fil des ans.

Le phare a été gardé par quatre générations de la famille Lindsay de 1827 à 1964. Le fonctionnement du phare a été automatisé et il sert toujours d'aide à la navigation.

« En plus de guider les navires sur le magnifique fleuve Saint-Laurent, le phare de l'Île-Verte et son site sont de véritables repères de l'identité culturelle québécoise, souligne Mme Roy. Ils possèdent un riche passé et sont de rares témoins du métier de gardien de phare, souvent transmis de père en fils, et du mode de vie particulier qui lui est associé. Je suis très contente de procéder à ce classement et d'ainsi reconnaître ces joyaux qui contribuent à la beauté du paysage de la région. »

« C'est une immense fierté pour moi, en tant que député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, de voir le plus vieux phare du Québec être classé comme immeuble patrimonial, ajoute M. Tardif. Ce classement est en droite ligne avec la volonté de notre gouvernement de mettre de l'avant le patrimoine bâti québécois et ce phare, qui nous rend si fiers, n'y fait pas exception. Construit en 1806, cet immeuble emblématique de la région a su passer à travers le temps et a été témoin des plus grands événements de notre riche histoire nationale. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 juillet 2022

Plus de 1,2 M$ d’investissements pour les arts et lettres au Bas-Saint-Laurent

Le Conseil des arts et des lettres du Québec, les MRC de Kamouraska, de La Matanie, de La Matapédia, de La Mitis, des Basques, de Rimouski-Neigette, de Rivière-du-Loup et de Témiscouata, les villes de La Pocatière, de Matane, de Mont-Joli et de Rimouski, en collaboration avec le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent et Culture ...

4 juillet 2022

Quatre spectacles gratuits cet été à la Place du 6-Mai-1950

Spect’Art Rimouski, en collaboration avec le Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire de la Ville de Rimouski, présentera gratuitement une série de quatre spectacles destinés à la population rimouskoise et à ses visiteurs durant la saison estivale. Ils se tiendront tous les mercredis, du 27 juillet au 17 août, à 17 heures à ...

30 juin 2022

Jacques Pineau récipiendaire de la médaille de l’Assemblée nationale

Le conseil d’administration de Spect'Art Rimouski est fier de souligner que son directeur général et artistique, Jacques Pineau, s’est vu remettre la médaille de l’Assemblée nationale lors d’une cérémonie hier à Rimouski. Cette distinction lui a été décernée afin de souligner sa contribution remarquable à la diffusion de la culture dans la ...