Publicité
27 février 2020 - 15:00

40 000 éperlans arc-en-ciel vendus illégalement pendant la saison

Protection de la faune : un réseau de braconnage d'éperlans arc-en-ciel démantelés

Par Salle des nouvelles

Les agents de protection de la faune du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ont mis fin aux pratiques illégales de braconnage impliquant plusieurs groupes d'individus dans la région du Bas-Saint-Laurent, principalement dans les environs de Trois-Pistoles et de L'Isle-Verte. Selon la vaste enquête menée, près de 40 000 éperlans arc-en-ciel vendus illégalement pendant la saison hivernale.

C'est à la suite d'une longue et minutieuse enquête que les agents de protection de la faune ont pu réunir suffisamment de preuves pour déclencher l'opération de démantèlement, visant plusieurs individus qui s'adonnaient à la vente et à l'achat d'éperlans arc-en-ciel capturés dans le cadre de la pêche sportive. Les principales infractions qui leur sont reprochées sont les suivantes :

  • la vente et l'achat d'éperlans arc-en-ciel capturés à la pêche sportive;
  • le surplus de prises d'éperlans arc-en-ciel;
  • la possession illégale de poissons.

40 000 éperlans arc-en-ciel vendus illégalement pendant la saison

L'opération Effiléfin a mobilisé plus de 140 agents de protection de la faune. Des agents en provenance de toutes les régions du Québec ont accompagné leurs collègues du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine afin d'assurer la réussite de cette opération.

Actuellement, plus de 200 personnes sont visées. S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d'amendes pouvant atteindre au total plus de 500 000 $. L'enquête a démontré qu'une très grande quantité d'éperlans arc-en-ciel, soit au-delà de 40 000, ont été vendus illégalement durant la saison hivernale en cours. L'enquête se poursuit.

La Protection de la faune du Québec tient à remercier la population qui lui a fourni plusieurs signalements. Ces signalements ont été fort utiles dans cette enquête.

Les citoyens sont invités à poursuivre leur collaboration en signalant toute information pertinente à l'enquête qui découle de cette opération d'envergure, ou tout geste qui va à l'encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats, à SOS Braconnage au 1 800 463-2191, par Internet ou au bureau de la protection de la faune le plus près. L'information demeure confidentielle.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.