Publicité

30 juin 2020 - 11:45

Dans toutes les régions de la province, dès 12 ans

Québec rend le masque obligatoire dans les transports en commun

Par Inès Lombardo, Journaliste

Lors de son point de presse ce mardi 30 juin à Montréal, François Legault a indiqué que les Québécois devront porter obligatoirement le masque dans les transports en commun, dès le lundi 13 juillet, sous peine de se voir refuser l'accès. Une période de transition du 13 au 27 juillet permettra à cette nouvelle mesure une instauration «progressive ».

Alors que François Legault a souligné le comportement «extraordinaire» des Québécois pendant toute la pandémie, il a admis que respecter le fameux deux mètres pouvait être compliqué.

Depuis la réouverture, le mot d’ordre de Québec est d'y aller «progressivement». Après avoir demandé le port du couvre-visage dans les endroits où beaucoup de monde circule, la nouvelle étape est l'obligation de le porter dans les transports en commun, dès le lundi 13 juillet.

Deux semaines pour s'habituer

Cette obligation va s’appliquer à tous ceux qui ont 12 ans et plus, dans toutes les régions Québec. Pour les enfants de 2 à 12 ans le port du masque va être fortement recommandé mais pas obligatoire et pour ceux de 0 à 2 ans, ce n'est tout simplement pas nécessaire, selon Québec.

« Porter le masque ne signifie pas que l'on est peureux, mais respectueux », a martelé François Legault.

Les compagnies de transports auront deux semaines pour expliquer aux gens que la « prochaine fois, dès le 27 juillet surtout, la personne sera interdite d'entrée» a-t-il précisé.

Une manière de laisser les gens s'habituer à ce qui doit devenir une nouvelle norme sociale « tant et si longtemps que nous serons dans une période de non-normalité », a insisté le Dr Arruda.

À la question de savoir s'il craignait que cette décision ait un impact sur l'achalandage dans les transports, pour ceux qui déclarent dès à présent bouder cette mesure, le premier ministre a répondu que ces personnes resteront des exceptions.

Aucun élément coercitif

Aucune amende ne sera appliquée. Aucun policier ne contrôlera le respect de cette mesure. Le seul élément négatif est l'interdiction d'accès au transport.

Le gouvernement a assuré que des masques seront distribués par certaines sociétés de transports en commun. François Legault a déclaré compter sur la responsabilité des Québécois qui, jusqu'ici, ont démontré un respect des normes exemplaire, surtout si l'on compare avec « les autres provinces canadiennes et les États-Unis ».

Malgré l'incident de Rawdon, où une affluence de monde aux Cascades de la localité il y a dix jours avaient conduit les autorités à fermer leurs trois parcs touristiques, le premier ministre semble confiant de la rareté de ce type d'événements.

Toutefois, il a répété que cette obligation intervient dans un contexte estival, de réouverture graduelle et de préparation de la deuxième vague.

« Nous ne souhaitons pas revenir en arrière », a-t-il commenté.

Québec s'est justifié en indiquant ne pas vouloir prendre de risques et attendre septembre. Le Dr Arruda, le nouveau ministre de la santé Christian Dubé et François Legault ont appelé à ne pas relâcher les règles sanitaires mises en place jusqu'ici.


Les lieux publics pas (encore) concernés

Pour l’instant, les lieux publics ne sont pas concernés par la mesure édictée aujourd'hui, même s'il a été indiqué que cette solution n'était pas exclue. « Cela va dépendre de beaucoup de facteurs, notamment de l'évolution de la pandémie », a expliqué le premier ministre.

Le Dr Arruda a rappelé que le virus « rôdait toujours » et que des décès survenaient encore. Ce mardi, 18 nouveaux morts ont été recensés pour un total de 5503 dans la province.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.