Publicité

17 septembre 2020 - 11:00

Demandes communes pour le gouvernement Trudeau

Québec fera front commun avec les autres provinces demain à Ottawa

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est seul que le premier ministre du Québec, François Legault, s’est présenté devant la presse en direct de l’Assemblée nationale ce jeudi 17 septembre. Lors d’une courte allocution, il a notamment mentionné qu’il se rendra à Ottawa demain pour faire front commun avec les provinces du Canada et présenter des demandes communes au gouvernement de Justin Trudeau. 

« Notre gouvernement continue ses efforts afin de limiter au maximum la propagation de la COVID-19. Nous faisons face aux mêmes défis que les autres provinces du Canada en ce qui a trait au dépistage et à l’équipement. Avec l’Alberta, le Québec est l’une des provinces qui testent le plus et les mesures qui sont actuellement appliquées ici sont pratiquement les mêmes qu’ailleurs », a-t-il souligné d’entrée de jeu notamment en se référant aux boîtes de nuit de la Colombie-Britannique qui sont fermées au public. 

Poursuite des discussions pour serrer la vis aux contrevenants 

Dans le même ordre d’idée, le premier magistrat du Québec a confirmé que les discussions entre Geneviève Guilbault, ministre de la Sécurité publique et les corps de police de la province se poursuivent. « Nous sommes en train de voir comment on pourrait être plus sévère avec ceux qui ne respectent pas les règles de la santé publique à domicile. Les discussions sont toujours en cours », a-t-il ajouté. 

M. Legault a aussi indiqué aux membres des médias qu’il sera à Ottawa demain, le vendredi 18 septembre, avec ses homologues de l’Ontario, de l’Alberta et du Manitoba. « J’ai eu des conversations avec eux tout le week-end dernier et nous sommes unanimes sur des demandes communes à faire au gouvernement de Justin Trudeau pour régler des dossiers qui trainent depuis trop longtemps. Nous sommes plus fort en faisant front commun », a-t-il imagé. 

Une nouvelle stratégie de communication 

Lors de la période de questions, M. Legault a précisé qu’une nouvelle stratégie de communication sera appliquée prochainement pour rejoindre différents publics. « On va notamment réaliser une nouvelle publicité avec des gens qui ont été atteints par la COVID-19 ou qui ont perdu un proche à cause de cette maladie pour donner un côté plus humain à ce virus. Nous opterons aussi pour des porte-parole appréciés de la population (vedettes) pour faire passer le message, en plus de continuer assidument à faire des points de presse. Mais je tiens à souligner que la très grande majorité des gens continuent de suivre les consignes », a-t-il affirmé. 

Selon M. Legault, « il est impératif de conserver un taux d’hospitalisation bas pour ne pas surcharger le système de santé. Nous suivons la situation de très près et chaque jour, nous avons des rapports avec des statistiques récentes quant aux nombres de cas, de décès et d’hospitalisation. Pour le nombre de tests, on parle d’environ 25 000 qui sont réalisés chaque jour. C’est très bien, mais on peut encore augmenter. » 

Il s’est toutefois fait rassurant. La courbe actuelle des hospitalisations liées à des diagnostics positifs correspond au scénario optimiste présenté publiquement en juin dernier. « Mais la situation peut changer rapidement. On garde un oeil sur la situation au quotidien. » 

Enfin, il a précisé en terminant qu’il déplore les discours de ceux qui prétendent que le virus n’existe pas. « Il existe bel et bien et il peut avoir des conséquences très graves sur des gens de votre entourage. S’il vous plaît, suivez les consignes », a-t-il soutenu en conclusion. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.