Publicité

15 décembre 2020 - 14:30

Le député Harold LeBel arrêté pour agression sexuelle

Par Salle des nouvelles

Le député péquiste de Rimouski, Harold LeBel, a été arrêté par la Sûreté du Québec à son domicile de Rimouski ce matin pour des infractions de nature sexuelle.

Un peu plus tard, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a annoncé que M. Lebel a été retiré du caucus pour la durée de l'enquête et du processus judiciaire.

Le député Harold LeBel, originaire de Squatec du Témiscouata, a été élu dans la circonscription de Rimouski pour le Parti québécois en 2014, puis réélu en 2018.

De son côté, la Sûreté du Québec confirme qu'elle a procédé à l'arrestation d'un homme de 58 ans ce matin à Rimouski pour des infractions de nature sexuelle.

Dès qu’il a été mis au courant des faits allégués, le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, a retiré Harold LeBel du caucus du parti politique, le temps que l’enquête et le processus judiciaire puissent suivre leur cours.

«Le PQ prend très au sérieux les allégations qui ont mené ce matin à l’arrestation d’Harold LeBel, nous sommes évidemment sous le choc. Les raisons évoquées au soutien de son arrestation sont très graves», a-t-il affirmé lors d'un point de presse tenu en avant-midi.

M. Plamondon n'a pas fourni davantage d'information au sujet des gestes allégués et a refusé de commenter l'enquête en cours.

«Toutes les violences sexuelles doivent être combattues avec force. Personne n’est au-dessus de la loi. Nous plaçons notre entière confiance dans le travail des enquêteurs et collaborerons dans tous les aspects de ce processus», a complété le chef du Parti québécois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.