Publicité

16 décembre 2020 - 09:00 | Mis à jour : 09:13

Il a été arrêté hier à son domicile de Rimouski 

Harold LeBel comparaîtra le 11 janvier pour des accusations de nature sexuelle

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le député de Rimouski, Harold LeBel, devra se présenter devant le tribunal le 11 janvier, après avoir été arrêté à son domicile hier par des agents de la Sûreté du Québec.

Selon l’acte d’accusation, M. LeBel a été interrogé en lien une présumée agression sexuelle qui se serait produite en octobre 2017

Selon plusieurs médias nationaux, la victime qui a porté plainte contre le député serait elle aussi une élue à l’Assemblée nationale. Son identité est toutefois protégée par une ordonnance de non-publication. 

Au moment d’écrire ces lignes, les circonstances de l’agression sexuelle présumée reprochées à l’élu sont inconnues. Rappelons que selon le Code criminel, la définition d’une accusation d’agression sexuelle est large. Cela peut varier entre des gestes inappropriés et une agression sexuelle complète. 

Exclusion du caucus du PQ 

Dans la foulée de l’arrestation de M. LeBel, le nouveau chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon a annoncé l’exclusion temporaire du député de Rimouski du caucus du parti politique. Cette suspension est en vigueur le temps de l’enquête. 

Il affirme avoir pris cette décision après avoir été mis  au courant des faits allégués. Il ajoute que personne n’est au-dessus des lois et que les violences sexuelles doivent être combattues avec force. 

Avant son arrestation, M. LeBel avait plusieurs responsabilités à l’Assemblée nationale, en plus de son rôle de député. Il agissait notamment comme porte-parole du PQ en matière d’emploi, de solidarité sociale, de lutte à la pauvreté, d’action communautaire autonome et d’itinérance. 

Le député reviendra en cour le 11 janvier prochain au Palais de justice de Mont-Joli. D’ici là, il doit se conformer à plusieurs conditions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.