Publicité

29 décembre 2020 - 15:29 | Mis à jour : 15:41

Mais la vaccination avance bien

« La situation actuelle est encore très préoccupante », dit Christian Dubé

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

« La situation actuelle est encore très préoccupante » d’après l'annonce qu’a faite aujourd’hui le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Malgré les personnes qui respectent les mesures sanitaires, il y a encore trop de cas chaque jour d’après le ministre Christian Dubé. 

« Il n’aurait pas dû y avoir de voyageurs qui partent à l’extérieur. On veut à tout prix éviter de revivre la même situation qu’au début de la première vague ».

Lors de sa conférence, il a donc expliqué qu’il attendait la mise en place de trois nouvelles mesures de la part du gouvernement fédéral par rapport aux voyageurs qui reviennent de l’extérieur. 

Il demande l’obligation de réaliser un test PCR avant de monter à bord de l’avion du retour. Dans le cas où ce test se révèlerait positif à la COVID-19, le voyageur sera dans l’obligation de gérer lui-même sa quarantaine sur place. 

Ensuite, des tests rapides devraient être réalisés aux aéroports d’accueil, soit à Montréal ou à Québec.

Enfin, le ministre de la Santé et des Services sociaux demande une intensification du suivi du respect de la quarantaine.

« Ce sont des responsabilités fédérales. Nous sommes d’accord sur ces nouvelles mesures, mais on ne s’entend pas encore sur l’échéancier. Selon moi ça ne va pas assez vite, j’aimerais que ce soit en place dès demain », a confié Christian Dubé.

Ce dernier a aussi précisé que les amendes pour non-respect de la quarantaine peuvent aller de 800 $ à 750 000 $. L’intensification de ces contrôles devrait se faire par téléphone et sur place.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux a tout de même remercié les Québécois qui respectent les règles en grand nombre. « Seulement 197 amendes ont été distribuées durant la période des fêtes, les policiers ont souligné que cela avait été relativement calme alors on remercie les Québécois. »

Cependant, la situation reste tout de même préoccupante selon lui, « nous n'allons pas dans la bonne direction. Comme je l’avais dit en septembre, si on continue comme ça, on va rentrer dans le mur en janvier ! Il est donc important de suivre les recommandations de la santé publique pour alléger les hôpitaux surtout. »

Vaccins

Lors de la conférence de presse d’aujourd’hui, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé accompagné du Docteur Horacio Arruda, ont souligné la bonne avancée de la phase de vaccination. 

« Nous avons bientôt écoulé le stock de vaccin Pfizer, c’est bien la preuve qu’ils ne restent pas au placard », a exprimé le ministre. « Pfizer nous a donné pour consigne d'administrer seulement la moitié des vaccins envoyés afin d’en garder pour faire le vaccin de rappel dans trois semaines. Nous en avons donc utilisé 22 000 à date sur les 57 000 reçus. Les 5 000 restants seront administrés dans les deux prochains jours. »

Le gouvernement doit recevoir de nouvelles livraisons du vaccin Pfizer dans la semaine du 4 et du 11 janvier. Qui plus est, il devrait également recevoir des doses du vaccin Moderna. 

Le docteur Horacio Arruda a terminé en expliquant que la nouvelle souche de COVID-19 découverte au Royaume-Uni n’est pas plus dangereuse, mais plus facilement transmissible. « On envisage donc de faire de nouveaux tests génomes pour cette nouvelle souche. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.