Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo avec la présidente Suzanne Roy

L’UMQ lance une campagne sur le respect en démocratie 

durée 14h00
22 janvier 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

En raison de l'intimidation qui se manifeste de plus en plus envers les élus municipaux et la dégradation du climat politique dans de nombreuses municipalités, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) vient de lancer une campagne nationale ayant pour thème La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie.

Pour l’UMQ, le début de l’année est une belle occasion pour lancer cette initiative, compte tenu que 2021 sera un moment fort de la vie démocratique municipale avec les élections du 7 novembre, a indiqué la présidente de l'organisme, Suzanne Roy, lors d'une entrevue vidéo accordée au réseau Néomédia.

« De plus en plus, nous observons une multiplication de déclarations agressives et de gestes d’intimidation à l’égard des élues et élus municipaux, particulièrement sur les médias sociaux. Cela nuit au climat politique dans de nombreuses municipalités. Ce phénomène a pris de l’ampleur en 2020 en lien avec la crise sanitaire. La présence d'opinions divergentes est essentielle pour une société démocratique saine. Cependant, on veut, par cette initiative, rappeler que le partage d’idées et la diversité de points de vue doivent s’exprimer dans le respect, la tolérance et la civilité », a soutenu Mme Roy, qui est aussi mairesse de Sainte-Julie sur la Rive-Sud de Montréal.

En prévision du scrutin municipal de novembre prochain, la campagne de l’UMQ a pour objectif de donner le goût aux gens de se présenter en politique et de s’investir dans la sphère publique. Pour l’Union, cela passe par la valorisation de la démocratie municipale et la consolidation du lien de confiance qui unit les citoyennes et citoyens à leurs institutions démocratiques.

Au cours des prochaines semaines, les municipalités du Québec seront invitées à adopter une déclaration d’engagement par le biais d’une résolution de leur conseil municipal. « Ce geste est important. On veut prendre soin collectivement de notre démocratie. Rappelons-nous que les élues et élus et les titulaires de charges publiques s’engagent quotidiennement pour le mieux-être de leur population. Il faut favoriser l’engagement politique, et non pas le décourager », a ajouté la présidente de l’UMQ.

Écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec Suzanne Roy où il est aussi question de la place des femmes dans l'arène de la politique municipale.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...