Publicité

27 janvier 2021 - 14:00

Un investissement de 1 G$ serait nécessaire

Québec solidaire propose la création d’une société d’État pour brancher les régions

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Québec solidaire propose de créer une société d’État pour brancher les régions à un réseau internet partout, un « remède de cheval » de plus en plus urgent selon le parti pour relancer l'économie après la pandémie.

C’est ce qu’a indiqué sa porte-parole, Manon Massé, en marge du caucus présessionnel de sa formation politique.

« La pandémie a révélé à quel point Internet était un service essentiel au Québec. Malheureusement, la seule chose qui est plus lente que l'Internet en région, c'est la mauvaise stratégie du gouvernement pour les brancher. Les centaines de milliers de familles privées d'Internet haute vitesse méritent de travailler, étudier et socialiser à la même vitesse que les gens de Montréal et Québec sans débourser une fortune. M. Legault, le seul joueur capable de livrer la marchandise avant la semaine des quatre jeudis, c'est un joueur public. Attendre après les télécoms, c'est mettre une croix sur la relance économique de nos régions », affirme Mme Massé.

Québec solidaire propose de fonder Réseau Québec, une société publique chargée d'installer des infrastructures de fibre optique et de réseau cellulaire partout sur le territoire du Québec.

Investissement de 1 G$

Grâce à un premier investissement de 1 G$, incluant les sommes déjà annoncées par le gouvernement, Réseau Québec aurait pour mandat prioritaire de brancher les régions mal ou non desservies à un réseau à très haute vitesse (100 Mb/s).

La société publique ferait affaire avec des fournisseurs indépendants enracinés dans leur collectivité. Québec solidaire estime que cette approche permettrait de réduire les tarifs aux consommateurs de 30%.

Les gouvernements Charest, Marois, Couillard et Legault ont tous promis de déployer l'Internet haute vitesse sur l'ensemble du territoire. Malgré les centaines de millions de $ dépensés depuis 2003, en plus des investissements conséquents du fédéral, 340 000 foyers sont encore privés d'accès selon Québec solidaire.

Un plan pour le Québec d'après

Selon Gabriel Nadeau-Dubois, l’autre porte-parole de Québec solidaire, c'est incontournable: la CAQ doit également tenir un débat de société sur la relance économique du Québec d'après la pandémie.

Par ailleurs, Québec solidaire présentera son propre plan de relance au courant des prochaines semaines.

« La relance économique appartient à tous les Québécois, toutes les Québécoises, pas seulement à M. Fitzgibbon et ses collègues de la CAQ. En 2021, Québec solidaire va participer pleinement à ce débat sur notre avenir collectif. Nous allons présenter notre propre plan de relance, axé sur la reconstruction de nos services publics, le renforcement de notre souveraineté médicale et alimentaire et l'accélération de la transition économique de nos régions », conclut M. Nadeau-Dubois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.