Publicité

13 avril 2021 - 13:56

COVID-19

Vaccin Johnson & Johnson : Ottawa dit surveiller la situation, mais attend toujours des livraisons

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Même si l’utilisation du vaccin de Johnson & Johnson sera suspendue aux États-Unis en raison de six cas de thromboses chez des personnes qui l’ont reçu, Ottawa préfère attendre avant de prendre une décision et espère utiliser les 10 millions de doses commandées au fabricant.

C’est ce qu’a indiqué Justin Trudeau ce lundi, lors d’un point de presse en compagnie des autorités de la santé publique fédérale.

« On va continuer à regarder attentivement ce qui se passe aux États-Unis et ailleurs dans le monde, a déclaré le premier ministre. On discute aussi avec la compagnie pour comparer nos données. Les premières doses devraient arriver d’ici la fin avril. On espère pouvoir les utiliser pour protéger les Canadiens contre la COVID, mais on va prendre notre décision en se basant sur les recommandations de Santé Canada. »

Juste auparavant, M. Trudeau a insisté une nouvelle fois sur la progression des cas de variants au pays malgré la vaccination en cours pour demander aux Canadiens de ne pas baisser les bras.

« En ce moment, des variants plus contagieux et dangereux se répandent et menacent les progrès que nous avons réalisés, a souligné le premier ministre. La situation est très grave. Même si des millions de Canadiens ont déjà reçu leur première dose, nous devons continuer à faire ce que nous savons efficace pour arrêter la propagation du virus. »

11,3 millions de doses

Le gouvernement fédéral a livré plus de 11,3 millions de doses de vaccins contre la COVID-19 aux provinces et territoires jusqu’à maintenant, a ajouté M. Trudeau, mais le nombre de personnes hospitalisées aux soins intensifs est en hausse au pays.

« Chaque jour, il y a plus en plus de gens qui reçoivent leur dose. Mais ça n’empêche pas qu’il faut continuer de se protéger les uns les autres en suivant les conseils de santé publique. Avec les variants, les cas durant cette troisième vague se propagent très rapidement. »

« On veut se sortir de cette troisième vague le plus rapidement possible, mais on est pas encore sorti du bois, a mentionné Justin Trudeau en anglais. On doit continuer nos efforts pour sauver des vies et pour aider nos travailleurs de la santé qui sont débordés. L’été approche et les choses vont s’améliorer. D’ici la fin juin, on va avoir reçu 44 millions de doses de vaccins. Ce n’est surtout pas le moment de lâcher. »

33% plus de nouveaux cas

Selon l’administratrice en chef de la santé fédérale, la Dre Theresa Tam, le nombre quotidien de nouveaux cas a augmenté de 33% durant la dernière semaine au pays pour atteindre 8,000 en moyenne chaque jour.

Au cours de la même période, le nombre de cas graves et critiques de la maladie a continué de grimper. En moyenne, près de 3,000 personnes ont été traitées dans les hôpitaux chaque jour, soit une hausse de 29 % comparativement à la semaine précédente.

La santé publique fédérale craint que si le nombre de cas graves continue d’augmenter, cela puisse se traduire par une hausse du taux de mortalité.

Environ 36,000 cas de variants ont été signalés à ce jour au Canada.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.