X
Rechercher
Publicité

Plusieurs consultations sont prévues

Une hausse du compte de taxes moyen de 2,97 % en 2022 à Rimouski

durée 10h00
14 décembre 2021
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le conseil municipal de la Ville de Rimouski a adopté hier un budget équilibré totalisant 102 M$ pour l’année 2022 qui limite à 2,97 % la hausse du compte de taxes moyen.

Cela représente une augmentation de 76 $ pour une résidence dont la valeur moyenne est évaluée à 212 727 $.

« L’adoption des prévisions budgétaires 2022 est une étape importante pour le conseil municipal et moi-même qui arrimons ainsi notre vision et posons les premiers jalons de notre nouveau mandat, affirme le maire Guy Caron. La réalisation d’une vaste planification stratégique, la lutte contre la pénurie de logements et le développement de la ville seront au cœur de nos orientations cette année. La qualité de l’exercice budgétaire et la planification rigoureuse de l’équipe administrative nous permettent également de conserver le premier rang parmi les villes comparables de 45 000 à 55 000 habitants avec le plus bas compte de taxes moyen, et ce, dans un contexte économique difficile où les prix à la consommation connaissent une très forte hausse. »

Planification stratégique 2030

L’arrivée d’une vaste planification stratégique, Rimouski 2030, marquera la prochaine année. Plusieurs consultations sont prévues et visent à rassembler la population autour d’une vision commune pour le développement de la ville à plus long terme.

Avec une augmentation de 6 % des transactions immobilières depuis l’an dernier, l’attractivité de Rimouski est exceptionnelle et la forte demande en hébergement continue de se faire sentir dans le milieu. Considérant la rareté de logements et le taux d’inoccupation locatif inférieur à 1 %, le conseil municipal s’est engagé à bonifier le fonds réservé au logement social.

La contribution annuelle sera ainsi doublée, passant de 130 000 $ à 260 000 $ pour l’année 2022, et sera financée en totalité à même les redevances éoliennes. À la suite de la contribution de 2022, ce fonds totalisera plus de 1 M$ et ces sommes seront dédiées à des projets subventionnés par les différentes instances gouvernementales.

Patrimoine bâti

En nouveauté cette année, le conseil municipal a également adopté une résolution pour la création d’un fonds dédié à la préservation et à la promotion du patrimoine bâti sur le territoire.

Cette réserve financière permettra à la Ville de soutenir des projets de revitalisation de bâtiments patrimoniaux ou de sensibilisation, et ce, dans le but de préserver l’identité historique du milieu.

Une affectation de 100 000 $ est prévue dès décembre 2021, et ce, à même les réserves financières. Les critères d’admissibilité seront connus dans la prochaine année.

Soulignons également l’arrivée de projets porteurs pour Rimouski ces prochaines années, dont la construction du Lab-École et de la Maison des aînés, l’ouverture du campus d’innovation Novarium, l’implantation du pavillon d’enseignement de la Faculté de médecine de l’Université Laval à Rimouski et le projet de relance économique des centres-villes du ministère de l’Économie et de l’Innovation qui généreront des retombées économiques et sociales majeures pour la ville.

La version électronique du budget 2022 est disponible sur le site Web de la Ville de Rimouski, dans la section Budget et rapports financiers.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...

17 mai 2022

Soins de longue durée : le rapport de la VG confirme le retard du Québec 

Les constats de la vérificatrice générale (VG), Guylaine Leclerc, sur les  soins et l’hébergement de longue durée confirment ce que le Réseau FADOQ dénonce depuis de  nombreuses années : le laxisme et l’inaction des différents gouvernements successifs font en sorte que  nous ne prenons pas convenablement soin des personnes aînées.  « Nous savions ...

13 mai 2022

Legault aux maires: oui au droit de préemption et à l'expropriation

Pour aider les villes à mieux gérer la crise du logement, le premier ministre François Legault s’engage à légiférer rapidement dans le sens de les autoriser à se prévaloir du droit de préemption, une revendication du monde municipal.  Dans un éventuel deuxième mandat, il s’engage aussi à faciliter par voie législative le processus d’expropriation ...