Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Réactions des oppositions à la mise en place du couvre-feu

durée 14h00
31 décembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Afin de lutter contre la propagation du COVID-19, le gouvernement Legault a annoncé hier soir, une série de mesure comme le couvre-feu, le retour aux bulles familiales et la fermeture des restaurants.

Les oppositions n’ont pas tardé avant de réagir à cette annonce qui est accueillie différemment par la population par rapport au premier couvre-feu, du début de l’année 2021.

De son côté, la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, croit que le gouvernement a tardé à réagir : « Toutefois, nous ne pouvons qu’être sidérés devant la gestion chaotique de François Legault et Christian Dubé face à cette 5e vague qui était pourtant prévisible. Tout ce que François Legault a annoncé aujourd’hui, c’est que les Québécois.es devraient faire des efforts supplémentaires, mais que le gouvernement ne remplit pas sa part du contrat ».

Sur son compte Twitter, la députée de Québec solidaire, Manon Massé mentionne que : « Le couvre-feu, ça n’affecte pas tout le monde pareil. Les femmes victimes de violences, les personnes itinérantes ou les familles nombreuses dans de petits logements vont trouver ça pas mal plus dur. Ce sont toujours les mêmes qui paient le prix le plus élevé. Restons solidaires ».

Joël Arseneau, le chef parlementaire du Parti Québécois y voit un constat d’échec de la part du gouvernement : « Le jovialisme de la fin novembre nous rattrape. Cafouillage dans le dépistage, retard dans la 3e dose, ventilation des écoles, refus des tests rapides. Résultat: le Québec enregistre 50 % des cas au pays. Le premier ministre dit qu’il est important d’agir tôt. Pourquoi alors avoir attendu des jours et des jours que la maison soit en feu ? »

Même s’il n’est pas très présent à l’Assemblée nationale, le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime est très loquace sur la gestion actuelle de la pandémie : « C’était une mauvaise idée l’année dernière. C’est une mauvaise idée encore cette année. Il n’y avait AUCUNE étude scientifique pour justifier une telle mesure l’année dernière. Il n’y en a toujours AUCUNE cette année ».

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

COVID-19: le gouvernement fédéral ne chantera vraisemblablement pas victoire

Contrairement au président américain Joe Biden qui a déclaré cette semaine que la pandémie de COVID-19 «était terminée», le gouvernement fédéral canadien ne compte pas chanter victoire trop rapidement. Au cours de son passage à New York, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lors d'une conférence de presse que les hôpitaux de l'ensemble du ...

durée Hier 13h00

Élections québécoises: le vote par anticipation commence ce dimanche

Les Québécois pourront commencer à aller aux urnes ce dimanche.  Élections Québec a rappelé cette semaine la tenue du vote par anticipation dimanche et lundi. Les bureaux de vote seront ouverts de 9 h 30 à 20 h. Les électeurs peuvent connaître le lieu du vote sur leur avis d'inscription reçu par la poste, ou sur le site d'Élections Québec. Ils ...

22 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...