Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Début des consultations publiques

Projet de loi 11: une «véritable gifle», selon les médecins de famille

durée 13h00
1 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Un affrontement se dessine entre le ministre de la Santé, Christian Dubé, et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ).

Mardi, au premier jour des consultations publiques pour étudier le projet de loi 11, le président de la FMOQ, Marc−André Amyot, a tiré à boulets rouges sur plusieurs changements proposés.

Le projet de loi 11, ou Loi visant à augmenter l’offre de services de première ligne par les médecins omnipraticiens et à améliorer la gestion de cette offre, a été déposé le 11 novembre dernier.

Entre autres, le ministre Dubé souhaite que les dirigeants des établissements de santé disposent d’outils pour obtenir l’information exacte sur la prise en charge de patients par les médecins de famille de leur région.

Les médecins de famille ne sont pas la cause de tous les problèmes dans le réseau de la santé, a fustigé le Dr Amyot, qui demande rien de moins que le retrait du projet de loi. 

Le «mépris que leur signifie le gouvernement avec la présentation du projet de loi 11 constitue pour tous les médecins de famille une véritable gifle», écrit−il dans son mémoire.    

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...