Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

Ottawa assouplit les mesures sanitaires pour les voyageurs vaccinés

durée 16h00
15 février 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Ottawa a annoncé une série de modifications aux mesures frontalières, notamment la fin des tests PCR, marquant ainsi le début des allègements des restrictions en matière de voyage.

Le ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, a précisé lors d’un point de presse que cela est attribuable aux gestes de dizaines de millions de Canadiens partout au pays qui ont respecté les mesures de santé publique, y compris de se faire vacciner.

À partir du 28 février, le programme de surveillance du dépistage obligatoire sera assoupli pour tous les voyageurs vaccinés. Cela signifie que les voyageurs arrivant au pays en provenance de n'importe quel pays et considérés comme entièrement vaccinés seront choisis au hasard pour le dépistage à leur arrivée.

De plus, les voyageurs ne seront désormais plus tenus de rester en quarantaine en attendant le résultat de leur test.

Les enfants de moins de 12 ans qui voyagent avec des adultes considérés comme entièrement vaccinés seront toujours exemptés de la mise en quarantaine, sans condition. Par exemple, ils n'auront plus à attendre 14 jours avant de pouvoir fréquenter l'école, la garderie ou un camp.

Les voyageurs non vaccinés devront toujours se soumettre à un test à leur arrivée et au jour 8 de leur séjour ainsi qu'à une quarantaine de 14 jours.

Tests de dépistage rapides

Les voyageurs auront la possibilité d'utiliser le résultat d'un test de détection rapide des antigènes de la COVID-19 (effectué le jour avant leur vol ou leur arrivée à la frontière terrestre ou par voir maritime) ou le résultat d'un test de dépistage moléculaire (effectué au maximum 72 heures avant leur vol ou leur arrivée à la frontière terrestre ou par voir maritime) pour répondre aux exigences préalables à l'entrée.

Il ne suffira pas d'effectuer un test de détection rapide des antigènes au domicile pour répondre aux exigences à l'arrivée; il devra être autorisé dans le pays dans lequel on se l'est procuré, et il devra être administré par un laboratoire, ou un organisme de la santé, ou par des services en télésanté.

Le gouvernement du Canada fera également passer ses conseils de santé aux voyageurs du niveau 3 au niveau 2. Cela signifie que le gouvernement ne recommandera plus aux Canadiens d'éviter les voyages à des fins non essentielles.

« Depuis deux ans, les actions de notre gouvernement dans la lutte contre la COVID-19 sont fondées sur la prudence et les données scientifiques, affirme le ministre Duclos. Les annonces d'aujourd'hui témoignent du progrès que nous avons fait contre le variant Omicron. Le retour des tests aléatoires obligatoires pour tous les voyageurs vaccinés facilitera les voyages pour tous les Canadiens tout en aidant les autorités de la santé publique à détecter les changements futurs relativement aux taux d'importation de la COVID-19 et aux variants préoccupants. Comme nous l'avons toujours dit, les mesures frontalières demeureront souples et adaptables selon les scénarios que nous pourrions rencontrer à l'avenir. » 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...