Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Après la semaine de relâche

Retrait du port du masque pour les élèves du primaire et du secondaire

durée 10h00
22 février 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Selon plusieurs médias, le port du masque obligatoire dans les écoles primaires et secondaires sera aboli au retour de la semaine de relâche. Le gouvernement du Québec devrait en faire l’annonce par communiqué cet après-midi.

Le premier ministre a pris la décision de ne pas tenir de conférence de presse et avec les allégements des mesures sanitaires, il a l’intention de moins recourir à cette formule pour ce qui touche la COVID-19. 

C’est la Santé publique qui a finalement donné son accord pour que les enfants puissent à nouveau aller à l’école sans porter le masque en classe. Selon les données, il y aurait plus de 2 millions de Québécois qui auraient attrapé le variant Omicron, dont une bonne quantité d’enfants. De plus, le nombre d’enfants contaminés serait à la baisse. 

Cette consigne ne touche malheureusement pas les Cégeps et les universités. 

Rappelons que Québec avait annoncé le retrait du passeport vaccinal partout à partir du 14 mars et que la plupart des mesures ne seraient plus d’actualité. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...