Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Québec investira 261 M$ durant les cinq prochaines années

Des billets aller-retour à 500 $ pour stimuler le transport aérien régional

durée 16h00
19 avril 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Dès cet été, il sera possible de voyager en avion dans plusieurs régions du Québec, dont ici au Bas-Saint-Laurent, pour un maximum de 500 $ aller-retour.

Le gouvernement Legault a dévoilé aujourd’hui son nouveau plan de transport aérien régional qui permettra aussi de stimuler le tourisme.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé un investissement de 261 M$ pour les cinq prochaines années afin de compenser les transporteurs aériens.

Le plan a deux volets.

Le gouvernement procédera d'abord au renouvellement des programmes d'aide d'urgence existants. Ceux-ci seront prolongés jusqu'au 31 mars 2023 afin de soutenir les transporteurs aériens régionaux et les administrations aéroportuaires.

Pour la deuxième phase, qui vise à offrir à la population de meilleurs tarifs pour des vols à l'intérieur du Québec, le gouvernement versera une compensation financière aux transporteurs admissibles afin que ces derniers rendent disponibles des billets à un tarif maximal de 500 $ l'aller-retour.

De plus, les résidentes et résidents des régions éloignées et isolées qui sont déjà admissibles à l'actuel Programme de réduction des tarifs aériens (PRTA) bénéficieront d'ajustements. Ainsi, l'aide maximale annuelle par personne sera abolie, ce qui aura pour effet de ne plus limiter leurs déplacements.

Finalement, un soutien financier gouvernemental sera proposé afin d'assurer une fréquence minimale des vols vers les régions isolées. Une entente pourra être conclue avec certains transporteurs de manière à offrir une desserte adéquate aux destinations desservies par un seul transporteur ou dont le niveau de service est jugé insuffisant.

« Notre gouvernement croit que l'accès aux régions du Québec est essentiel pour leur vitalité économique, a déclaré le ministre Bonnardel. Le transport aérien en région est un enjeu complexe sur lequel les gouvernements précédents n'ont jamais voulu se pencher. Pour nous, c'était un incontournable pour qu'enfin, les Québécoises et Québécois aient accès à des vols abordables. Je suis fier de dire que nous y sommes parvenus. Grâce au soutien que nous annonçons aujourd'hui, nous démontrons de nouveau notre engagement pour une industrie aérienne dynamique et des régions fières. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 décembre 2022

Les députés du PQ n'ont pu entrer au Salon bleu aujourd'hui

Les trois députés du Parti québécois (PQ) n'ont pas pu entrer au Salon bleu jeudi matin, à l'Assemblée nationale. La sergente d'armes de l'Assemblée nationale leur a bloqué l'accès parce qu'ils n'avaient pas prêté serment au roi Charles III. Entre-temps, la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, faisait une mise au point ...

30 novembre 2022

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...

30 novembre 2022

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, va maintenir l'école à trois vitesses

Le nouveau ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, accepte l'école à trois vitesses. Il continuera de financer le privé, le public sélectif et le public régulier. Le mouvement École ensemble dénonce depuis des années l'écrémage des élèves fait par le privé et certaines écoles publiques au détriment du public régulier. En mêlée de presse à ...