Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L’ex-mairesse de Sainte-Luce tente sa chance en politique provinciale

Maïté Blanchette-Vézina sera candidate de la CAQ dans Rimouski

durée 14h00
21 avril 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

L’ex-mairesse de Sainte-Luce qui a aussi dirigé Centraide Bas-Saint-Laurent, Maïté Blanchette-Vézina, sera la candidate de la Coalition avenir Québec lors des prochaines élections.

C’est ce qu’a confirmé aujourd’hui le chef de la formation politique, le premier ministre François Legault, lors d’un passage à Rimouski.

M. Legault a rappelé qu’elle a d’abord pratiqué comme avocate en droit des affaires avant de devenir administratrice du Musée régional de Rimouski.

Elle s’est aussi impliquée auprès d’organismes comme Serviloge qui facilite l’accès aux logements sociaux et à la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour faire plus de place aux jeunes et aux femmes en politique.

En 2017, elle avait été élue mairesse de Sainte-Luce alors qu’elle avait seulement 32 ans.

« J’ai un grand attachement à la circonscription de Rimouski, a déclaré Maïté Blanchette-Vézina. J’ai choisi d’y travailler et d’y vivre parce que je l’aime. Je sais que les défis de notre région sont nombreux, mais je sais aussi que son potentiel de développement est immense… Je crois sincèrement à l’atteinte d’une meilleure qualité de vie dans Rimouski et je m’y investirai sans relâche.»

« Maïté connaît très bien les préoccupations des gens de la place, a souligné François Legault. Ses priorités sont l’accès aux soins de santé, le transport et le logement. Elle veut améliorer les services publics. Elle veut attirer plus de jeunes en région. Elle veut plus d’emplois payants, plus de touristes. Maïté connaît très bien les préoccupations des gens de la place. Ses priorités sont l’accès aux soins de santé, le transport et le logement. Elle veut améliorer les services publics. Elle veut attirer plus de jeunes en région. Elle veut plus d’emplois payants, plus de touristes. Maïté, c’est une voix forte pour nos régions. C’est une rassembleuse. Je ne pourrais pas imaginer une meilleure personne pour représenter la circonscription de Rimouski. On a besoin de plus de femmes comme elle à Québec. On a besoin de Maïté comme députée de Rimouski. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Les députés du PQ n'ont pu entrer au Salon bleu aujourd'hui

Les trois députés du Parti québécois (PQ) n'ont pas pu entrer au Salon bleu jeudi matin, à l'Assemblée nationale. La sergente d'armes de l'Assemblée nationale leur a bloqué l'accès parce qu'ils n'avaient pas prêté serment au roi Charles III. Entre-temps, la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, faisait une mise au point ...

30 novembre 2022

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...

30 novembre 2022

Le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, va maintenir l'école à trois vitesses

Le nouveau ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, accepte l'école à trois vitesses. Il continuera de financer le privé, le public sélectif et le public régulier. Le mouvement École ensemble dénonce depuis des années l'écrémage des élèves fait par le privé et certaines écoles publiques au détriment du public régulier. En mêlée de presse à ...