X
Rechercher
Publicité

Carol-Ann Kack travaillera afin d’améliorer la qualité de vie des aînés

La candidate solidaire dans Rimouski prend un premier engagement

durée 10h00
2 mai 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La candidate solidaire dans Rimouski, Carol-Ann Kack, a lancé sa campagne en dévoilant une première priorité électorale.

Accompagnée du porte-parole de son parti Gabriel Nadeau-Dubois, Madame Kack a indiqué que ce sera la qualité de vie des aînés.

« La pandémie nous a montré qu’il faut mieux prendre soin des aînés. Il faut construire un Québec où tous les aînés vivent dans la dignité. Il faut que les aînés du Québec puissent vieillir à la maison. Ce n’est pas normal que tant de gens au Québec aient peur de vieillir. Carol-Ann s’engage aujourd’hui à mettre la solidarité intergénérationnelle au cœur de sa campagne dans Rimouski», déclare Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire.

La candidate solidaire souhaite notamment faciliter la création de maisons intergénérationnelles dans la région pour permettre aux personnes âgées de rester plus longtemps à la maison avec leurs proches.

Elle s’est engagée à défendre la mise en place d’un programme national et uniforme afin d’encadrer la création de maisons intergénérationnelles sur l’ensemble du territoire québécois. Ce programme comporterait des subventions aux particuliers voulant acheter, transformer ou bâtir des maisons intergénérationnelles.

Carol-Ann Kack, qui a été officiellement investie samedi comme candidate du parti dans la circonscription de Rimouski, dit avoir été touchée de très près par ces enjeux lorsqu’elle est devenue aidante naturelle. À la suite d’un AVC, son père a dû être placé dans une ressource intermédiaire dans une MRC voisine en raison du manque de places à Rimouski.

« Ce sont nos aînés qui ont bâti le Québec et ils méritent de vivre dignement. Beaucoup trop de gens doivent faire le choix déchirant que ma famille a dû faire, je connais malheureusement trop bien cette réalité. Je me suis engagé en politique notamment pour mettre de l’avant cette question. Il est temps qu’on s’occupe de la qualité de vie de nos aînés, on doit et on peut faire mieux au Québec», affirme Carol-Ann Kack, candidate solidaire de Rimouski.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Rapport Kamel: «Il faut plus d'imputabilité», dit François Legault

Au lendemain de la publication d’un imposant rapport d’enquête de près de 200 pages sur l’hécatombe survenue dans les CHSLD au début de la pandémie, le premier ministre François Legault reconnaît «qu’il faut plus d’imputabilité d’en haut jusqu’en bas». C’est ce qu’a répondu le premier ministre lors d’une conférence de presse mardi à Laval, où il ...

17 mai 2022

Soins de longue durée : le rapport de la VG confirme le retard du Québec 

Les constats de la vérificatrice générale (VG), Guylaine Leclerc, sur les  soins et l’hébergement de longue durée confirment ce que le Réseau FADOQ dénonce depuis de  nombreuses années : le laxisme et l’inaction des différents gouvernements successifs font en sorte que  nous ne prenons pas convenablement soin des personnes aînées.  « Nous savions ...

13 mai 2022

Legault aux maires: oui au droit de préemption et à l'expropriation

Pour aider les villes à mieux gérer la crise du logement, le premier ministre François Legault s’engage à légiférer rapidement dans le sens de les autoriser à se prévaloir du droit de préemption, une revendication du monde municipal.  Dans un éventuel deuxième mandat, il s’engage aussi à faciliter par voie législative le processus d’expropriation ...