Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

La vaccination chez les jeunes enfants débutera la semaine prochaine

durée 17h51
21 juillet 2022
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

La campagne de vaccination contre la COVID−19 sera élargie aux enfants de six mois à quatre ans dès lundi prochain au Québec, a annoncé le directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau. 

Les parents peuvent déjà prendre rendez−vous pour leurs tout−petits afin de recevoir une première dose du vaccin Moderna, qui a obtenu le feu vert de Santé Canada la semaine dernière. 

Le Québec a obtenu une première livraison de plus de 70 000 doses cette semaine, a indiqué le Dr Boileau, en conférence de presse jeudi à Montréal. 

Le Dr Boileau a par ailleurs mentionné que la recrudescence des cas et la hausse des hospitalisations étaient en voie de se stabiliser. 

Plus tôt jeudi, le premier ministre François Legault affirmait d’ailleurs attendre à ce que le nombre de cas de COVID−19, en forte hausse depuis quelques semaines, se stabilise prochainement.

«La santé publique nous confirme, avec ses projections dans les prochaines semaines, qu’on devrait voir le nombre de cas se stabiliser dans les prochaines semaines. Donc on a presque atteint comme une espèce de plateau», a−t−il affirmé lors d’un événement partisan, jeudi, à Montréal.

Le premier ministre a attribué l’augmentation du nombre de cas au fait qu’«il y a eu beaucoup de partys, les gens voulaient se voir. Il y a eu beaucoup de contagion.»

Cependant, il n’était clairement pas alarmé par la situation, faisant valoir que même s’il y a plus de cas, «toutes proportions gardées, il y a moins d’hospitalisations et il y a moins de décès».

Il n’a cependant pas cherché de faux−fuyant quant à la situation du réseau de la santé, qu’il dit distincte de la situation de la COVID. «Il reste que le réseau de la santé est très surchargé», a−t−il reconnu.

Mais il attribue cette surcharge d’abord aux vacances ainsi qu’au nombre élevé d’employés du réseau qui ne sont pas disponibles parce qu’ils ont contracté la maladie.

La situation pandémique elle−même, croit−il, n’est pas critique. «La santé publique ne recommande pas de mettre en place des mesures», a−t−il affirmé.

«Il ne faut rien prendre pour acquis», a−t−il toutefois ajouté. «Si c’est nécessaire, on va agir.»

Frédéric Lacroix−Couture et Pierre Saint−Arnaud, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 mai 2024

Renouvellement du GAP: Christian Dubé adoucit le ton devant les médecins de famille

Changeant complètement de ton, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre mardi qu'il avait bon espoir de s'entendre avec les médecins de famille pour reconduire le guichet d'accès à la première ligne (GAP). «On est aujourd'hui mardi, l'entente finit vendredi et j'ai souvent vu dans ma carrière des négociations qui finissent à la ...

28 mai 2024

Ottawa conçoit une stratégie d'IA pour un service public plus efficace

Ottawa conçoit une nouvelle stratégie d'intelligence artificielle pour les opérations du gouvernement fédéral, a déclaré lundi la présidente du Conseil du Trésor, Anita Anand. Lors d'une réunion d'experts à Gatineau, la ministre Anand a parlé d'un grand pas vers une approche fédérale cohérente en matière d'IA. L'objectif est de rendre les ...

24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...