Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Situation préoccupante

L’opposition s’inquiète de l’avenir du plan stratégique d’Hydro-Québec

durée 16h00
1 février 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L’avenir d’Hydro-Québec inquiète les partis d’opposition qui affirment qu’un flou demeure quant à la stratégie de la société d’État dans la foulée des départs de sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, et du chef d’exploitation, Éric Filion. 

Le chef de l’opposition officielle, Marc Tanguay, a qualifié la situation à Hydro-Québec de préoccupante, en conférence de presse, mercredi. « Je pense qu'on peut clairement parler d'un manque de gouvernail, a dit l’élu libéral. On manque un plan de route. Ils vont nommer un ou une PDG. Quelle sera la feuille de route? Est-ce que la feuille de route, c'est dire : "Appeler le ministre Fitzgibbon? [le ministre de l'Énergie et de l’Économie, Pierre Fitzgibbon] » »

M. Tanguay craint que le ministre Fitzgibbon en mène trop large dans la gestion de la société d’État. « Il ne peut pas décider seul dans son bureau à portes closes. Nous devons participer à ces décisions. Quand j'entends M. Fitzgibbon dire: "On en a pour après 22 000 ou 24 000 mégawatts (MW) de projets, on va en prendre la moitié et c'est moi qui décide”. On ne connaît pas les critères.»

Le chef de l’opposition faisait référence à un mémoire déposé, mardi, par Hydro-Québec qui a révélé que la liste des demandes d’alimentation pour d’éventuels grands projets d’entreprises représenterait une puissance totale de 23 000 MW s’ils allaient tous de l’avant, hypothétiquement. Cela équivaut à 13 fois le complexe de la Romaine.

M. Fitzgibbon a dit qu’il pourrait approuver entre 8000 et 10 000 MW de projets industriels « pour la décarbonation et pour la création de richesse ».

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...