Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dès le 22 décembre 2023

Les essais de cosmétiques sur les animaux seront interdits au Canada en décembre

durée 08h00
28 juin 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les essais de cosmétiques sur les animaux seront interdits au Canada dans six mois.

Il s'agit d'une décision largement symbolique, qui aligne la politique du Canada sur celle de dizaines d'autres pays.

En conférence de presse à Toronto, mardi matin, le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a expliqué que la loi omnibus «d'exécution du budget», promulguée la semaine dernière, comprenait notamment des modifications à la Loi sur les aliments et drogues.

Les nouvelles mesures interdiront dans six mois les essais au Canada de cosmétiques sur les animaux, mais aussi la vente de cosmétiques qui s’appuient sur des données tirées d’expérimentations sur les animaux pour établir leur sécurité, «à quelques exceptions près».

La loi interdira aussi «l’étiquetage faux ou trompeur» relatif à ces essais de cosmétiques sur les animaux.

Mais ces interdictions ne sont pas rétroactives. Les produits qui ont déjà été testés sur des animaux peuvent toujours être vendus au Canada.

Les nouvelles mesures entreront en vigueur le 22 décembre, six mois après la promulgation de la loi.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...