Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une situation «pas si pire» selon la ministre LeBel

Départs de la fonction publique: le taux réel est de 3 à 5 %, dit LeBel

durée 15h00
27 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Les départs réels de la fonction publique québécoise sont bien moins nombreux qu'il n'y paraît de prime abord, soutient la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Des rapports émanant de différents ministères et organismes, déposés mardi à l'Assemblée nationale, et dont Radio-Canada faisait état, laissent voir une augmentation du nombre de départs volontaires pour l'exercice 2022-2023.

Au ministère de l'Éducation par exemple, on évoquait 18,5 % des effectifs qui ont volontairement quitté leur emploi en 2022-2023, comparativement à 11,9 % en 2020-2021.

Interrogée à ce sujet mercredi, la ministre LeBel a précisé qu'«il y a de 3 à 5 % seulement de départs réels» de la fonction publique. Elle a jugé cette proportion «pas si pire», compte tenu du fait que la fonction publique québécoise est en concurrence avec le secteur privé, la fonction publique des autres provinces et celle du fédéral.

Bon nombre de ces départs volontaires sont en fait des départs à la retraite et des mutations, a fait valoir la ministre LeBel.

Néanmoins, elle a dit prendre la chose au sérieux et chercher à demeurer un employeur intéressant, notamment par l'actuelle négociation des conventions collectives avec les syndicats.

Les principaux syndicats concernés, le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) et le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), se plaignent depuis des années des problèmes d'attraction et de rétention du personnel, qu'ils attribuent à leurs conditions de travail.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 juin 2024

Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

Comme il l'a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu'il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %. Québec s'engage d'ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $. Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe ...

12 juin 2024

Les conservateurs votent contre la hausse d'impôt sur le gain en capital

Après huit semaines d'un silence assourdissant, les conservateurs ont finalement révélé mardi qu'ils sont contre la hausse d'impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, lorsque les libéraux ont forcé la tenue d'un vote spécifiquement sur cette mesure fiscale. Tous les autres partis ont voté pour. Prenant la parole à la Chambre des ...

10 juin 2024

Gains en capital: un vote aura lieu mardi, les yeux rivés vers les conservateurs

Les conservateurs de Pierre Poilievre devront prendre position au plus tard mardi concernant la mesure qui vise à augmenter l’impôt sur les gains en capital de plus de 250 000 $, alors que les libéraux forceront un vote sur la motion de voies et moyens qu'ils ont déposée lundi. Lors d'un point de presse dans le foyer de la Chambre des communes, ...