Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les Canadiens ont jeté 4,4 millions de tonnes de déchets de plastique en 2019

Ottawa lance une consultation jusqu'en février sur le registre des plastiques

durée 18h00
2 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Alors que le plastique continue d'être un fléau dans la lutte contre les changements climatiques, le ministère de l'Environnement souhaite mettre en place un registre fédéral afin de surveiller le cycle des plastiques, de la production jusqu’à leur fin de vie.

Les Canadiens ont jeté 4,4 millions de tonnes de déchets de plastique en 2019, dont seulement 9 % ont été recyclés. Le plastique cause des torts aux espaces naturels ainsi qu'aux espèces sauvages qu'ils abritent. 

Dans le cadre du plan global du Canada visant à réduire la pollution et les déchets de plastique, le gouvernement a lancé une consultation sur la création d'un registre fédéral des plastiques.La consultation, qui vise les gouvernements locaux, les entreprises ou toutes parties intéressées, se tient en ligne jusqu'au 13 février. 

«Le registre exigerait que les producteurs rendent des comptes chaque année sur la quantité et les types de plastique qu’ils mettent sur le marché canadien, la manière dont ce plastique circule dans l’économie et la façon dont il est géré en fin de vie», explique un communiqué du ministère de l'Environnement publié mardi. 

Les données recueillies permettraient de suivre le cheminement du plastique dans l'économie. Le gouvernement pourrait ainsi mieux cibler les mesures qu'il doit mettre en place afin d'atteindre son objectif zéro déchet. 

Le registre fédéral sur les plastiques proposé permettrait aussi de collecter et de communiquer des données sur les principales catégories de produits contenant du plastique, telles que les emballages, les matériaux de construction, les gros appareils ménagers, le textile ainsi que la pêche et l'agriculture. 

«Le registre fédéral sur les plastiques est un outil important qui permettra de suivre et de gérer les plastiques dans l’ensemble de l’économie, a déclaré par voie de communiqué le ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault. Il aidera les provinces et les territoires à rendre les producteurs responsables de leurs déchets de plastique en fin de vie et contribuera à faire évoluer le Canada vers une économie circulaire des plastiques.»

La consultation publique du gouvernement a pour but d'entendre les parties impliquées entre autres sur les renseignements à déclarer, la confidentialité des informations et les délais de mise en œuvre.

Le registre rendrait l'information accessible à tous les Canadiens et à toutes les entreprises via une nouvelle plateforme de déclaration, spécifie le ministère de l'Environnement. Il serait un complément aux exigences de déclaration déjà en vigueur, comme celles établies par les programmes provinciaux et territoriaux sur la responsabilité des producteurs.  

En juillet 2022, le gouvernement du Canada avait publié un premier document de consultation, et en avril 2023, un document technique portant sur le registre.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Les membres du SPGQ ont approuvé l'entente de principe à 95 %

Les employés de la fonction publique représentés par le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) ont approuvé l'entente de principe avec Québec à 95 %, a annoncé le syndicat vendredi matin. Selon le SPGQ, 83 % de ses 26 000 membres ont participé au vote. L'entente comprend une augmentation salariale de 17,4 % sur cinq ans, ...

20 juin 2024

Les sénateurs adoptent le projet de loi visant à contrer l'ingérence étrangère

Le Sénat a adopté mercredi soir le projet de loi visant à contrer les actes d'ingérence étrangère au Canada. Les sénateurs ont approuvé le projet de loi C-70 après avoir rejeté une proposition d'amendement qui visait à garantir que des innocents ne soient pas pris dans ses filets. Le projet de loi, qui doit maintenant obtenir la sanction ...

19 juin 2024

La Caisse de dépôt et placement contredit Geneviève Guilbault

Contrairement à ce que ne cesse de répéter la vice-première ministre et ministre des Transports, Geneviève Guilbault, ce n'est pas une «grande majorité» des parties prenantes consultées par la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) dans le cadre de son analyse de la mobilité à Québec qui ont parlé de «sécurité économique». En fait, ce ne ...