Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transplant Québec

Québec étudie en commission le don d'organes sans preuve de consentement

durée 15h00
30 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Québec se penche sur des façons d'augmenter le nombre de dons d'organes et étudie le consentement présumé, c'est-à-dire de donner le statut de donneur à un patient décédé, sauf en cas de preuve contraire, plutôt que d'exiger une preuve de consentement. 

Bien que le nombre de dons d'organes continue de croître au Québec, les besoins dépassent le nombre de donneurs et de transplantations. Dans ce contexte, les députés de l'Assemblée nationale entendront mardi des experts sur la façon d'optimiser les dons. 

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, André Fortin, a proposé le printemps dernier un projet de loi visant l'instauration de la présomption de consentement au don d'organes et de tissus.

Selon M. Fortin, «il est temps de s’inspirer d’autres juridictions dans le monde qui ont adopté le consentement présumé afin d’accroître le taux de dons d’organes».

Selon les plus récentes données de Transplant Québec, l'organisme qui coordonne le processus de dons d’organes, 171 donneurs décédés ont permis de transplanter 584 organes en 2022. Cette année-là, 913 personnes étaient en attente d'un don, et 47 ont trépassé en attendant toujours. Les chiffres de 2023 sont attendus fin février. 

La directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, souhaite qu'il n'y ait qu'«un seul chef d'orchestre» pour coordonner, transporter et faire de la sensibilisation auprès du public. Elle affirme qu'il n'y a pas de solution unique et qu'un ensemble de mesures doivent être mises en place pour hausser les taux de dons d'organes. Elle espère voir une loi en ce sens cette année, faisant valoir que cela pourrait sauver plus de vie. 

---

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

10 mai 2024

Transport en commun: l'UMQ demande plus de financement du gouvernement fédéral

Confrontée au gouvernement caquiste dans des négociations difficiles pour financer le transport en commun, l'Union des municipalités du Québec (UMQ) interpelle le fédéral. Au cours d'un sommet sur le transport collectif, qui se déroule vendredi  à Drummondville, le président de l'UMQ, Martin Damphousse, a affirmé qu'on ne parle pas du ...

7 mai 2024

Quatre départs en quelques semaines au cabinet de François Legault

Le premier ministre François Legault perd un quatrième collaborateur en quelques semaines: son directeur des relations médias, Manuel Dionne, qui se joindra à la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).  Ce départ survient après ceux de Vincent Desmarais, d'Isabelle Lewis et de Sébastien Lauzon, tous des membres de la garde ...