Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Politique municipale

Maternité: de jeunes élues municipales réclament des changements à la loi avant 2025

durée 09h00
21 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

De jeunes élues municipales réclament l'équité en matière de congé parental. 

Le Réseau des Jeunes Mères au Municipal a rencontré, mardi, la ministre Andrée Laforest pour lui demander de changer la loi avant les prochaines élections municipales de 2025.

«Dix-huit semaines de congé parental, c'est archaïque», a déploré la porte-parole du Réseau et présidente du comité exécutif de la Ville de Sherbrooke, Laure Letarte-Lavoie.

«Si nous voulons attirer des personnes compétentes, mais surtout, si nous ne voulons pas les perdre en chemin, nous devons prendre un virage famille», a ajouté l'élue qui est enceinte de 37 semaines. 

Actuellement, au Québec, les mères peuvent bénéficier d'un congé de 50 semaines en vertu du Régime québécois d'assurance parentale (RQAP). Quatre semaines de prestations additionnelles sont offertes dans certains cas.

Or, les élues municipales n'ont droit, elles, qu'à 18 semaines de congé, ce qui correspond à ce qui était alloué aux Québécoises en 1979, a souligné Mme Letarte-Lavoie, qui parle d'une situation «inéquitable».

«Par exemple, il sera quasi-impossible pour moi de choisir d'uniquement allaiter mon enfant si je dois retourner au travail après 18 semaines», a illustré l'élue de Sherbrooke.

Son Réseau recommande d'augmenter le nombre de semaines de congé parental «pour se coller aux 50 semaines du RQAP qui existent déjà». 

Il veut aussi que le gouvernement permette la participation à distance et le vote par procuration, et qu'il prévoie un fonds national pour l'embauche de soutien temporaire pour les élues absentes.

Mme Letarte-Lavoie souligne qu'en Ontario, le «Municipal Act» permet à un conseiller municipal de voter au nom d'un autre conseiller, en respectant certaines règles («proxy voting»).

Par ailleurs, à Montréal, des élus en congé parental peuvent désormais bénéficier de l'aide d'un employé administratif 25 heures par semaine, et ce, pendant 22 semaines.

Ces employés administratifs ne peuvent pas voter au conseil municipal, mais ils peuvent remplacer l'élu aux réunions, répondre aux questions des citoyens et participer à des activités publiques.

Mardi, la porte-parole du Réseau des Jeunes Mères au Municipal — qui réclame des «balises claires pour tout le monde» — a qualifié la rencontre avec la ministre des Affaires municipales de «cordiale». 

«Nous sortons satisfaites de l'écoute et de l'ouverture qui ont été accordées à nos demandes», a-t-elle déclaré. De son côté, Mme Laforest s'est dite «très sensible» à l'importance de la conciliation travail-famille pour les élues municipales.

«J'ai accepté avec plaisir de rencontrer le regroupement Jeunes Mères au Municipal ce matin pour entendre leurs demandes. Je vais prendre le temps de les analyser avec mes équipes», a affirmé la ministre dans une déclaration écrite transmise aux médias.

En comparaison, depuis 2022, grâce à une modification au Code d'éthique et de déontologie, les députées de l'Assemblée nationale ne risquent plus d’être pénalisées si elles s'absentent du parlement parce qu'elles viennent de donner la vie à un enfant.

Les députées continuent d'être rémunérées pendant leur absence (elles ne sont pas admissibles aux prestations du RQAP), mais leurs responsabilités ne peuvent être déléguées et elles doivent assurer une certaine présence dans leurs circonscriptions.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Ottawa forcera les banques à identifier clairement les remises sur le carbone

Les banques canadiennes qui refusent d'identifier nommément la remise canadienne sur le carbone lorsqu'elles effectuent des dépôts directs forcent le gouvernement à modifier la loi pour les obliger, a soutenu le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault. Le ministre Guilbeault prend position après que le budget fédéral de mardi a promis de ...

18 avril 2024

La FIQ prend le pouls de ses syndicats locaux, après le rejet de l'entente

Le comité de négociations de la FIQ vient de commencer une série de discussions avec ses syndicats locaux pour savoir ce qui a été exprimé lors des assemblées générales, ce qui a cloché avec l'entente de principe qui a été rejetée par les membres. Ces échanges, qui ont commencé au milieu de cette semaine, continueront jusqu'à mardi prochain avec ...

17 avril 2024

Le ministre Girard reste sur sa faim à propos d'un budget fédéral «dépensier»

Le ministre québécois des Finances, Eric Girard, est resté sur sa faim à propos du budget fédéral déposé mardi, qu'il juge dépensier, mais trop peu généreux pour le Québec sur plusieurs plans. En mêlée de presse mercredi matin, au lendemain de la présentation du budget par son homologue fédérale Chrystia Freeland, M. Girard a reconnu certains ...