Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 août 2018 - 15:40

Texte commandité

Arthrite rhumatoïde : causes et conséquences

 

 

L’arthrite rhumatoïde est une maladie inflammatoire sévère visant à détruire les articulations. À terme, elle provoque un handicap. Après 20 ans de recherche médicale, l’on dispose de traitements plus efficaces dans le sens où les symptômes sont améliorés chez de nombreux patients. D’où vient-elle et comment se manifeste-t-elle ?

Les causes de l’arthrite rhumatoïde

L’arthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune. En fait, le système immunitaire se dérègle pour des raisons inconnues. Il produit alors des auto-anticorps qui se retournent contre un élément de l’articulation parce qu’il ne le reconnaît plus comme étant le sien. L’arthrite rhumatoïde peut toucher aussi le système vasculaire et être associée à d’autres maladies : atteinte des muqueuses salivaires et lacrymales, de la thyroïde et du pancréas.

D’autres causes sont possibles :

  • Des gènes de prédisposition par exemple bien que deux vrais jumeaux ne seront pas forcément atteints par la maladie ;
  • Des facteurs environnementaux : la consommation de tabac, l’âge (à partir de 45 ans), les femmes plutôt que les hommes, certains secteurs géographiques.
  • Le risque de handicap fonctionnel augmente chez les personnes issues de milieux sociaux —économiques faibles.

Les conséquences de la maladie

Les symptômes de l’arthrite rhumatoïdes apparaissent progressivement avec l’évolution de la maladie. Au premier stade, des douleurs articulaires et un gonflement se font sentir puis un enraidissement des articulations dans les doigts, la main, le poignet. Le gonflement intervient plutôt la nuit et s’atténue au réveil. On parle de dérouillage matinal.

Le patient ressent aussi de la fatigue, de la lassitude voire une perte d’appétit. À ce stade, il faut toujours consulter pour une prise en charge précoce d’une part et pour ne pas la confondre avec une autre pathologie d’autre part. On pourrait diagnostiquer un syndrome du canal carpien par exemple.  

L’arthrite rhumatoïde se manifeste plus tard par poussées et gagne le coude, les épaules, les pieds, les orteils, les genoux, la hanche… Le cartilage se pince, des luxations se forment.

Après quelques années, les déformations articulaires apparaissent accompagnées de destruction tendineuse. La chirurgie orthopédique est alors envisagée à titre réparatrice.

Les traitements

Un traitement antidouleur est mis en place en première intention. Des antalgiques plus ou moins forts sont administrés ainsi que des corticoïdes à faible dose pour lutter contre l’inflammation.

Le traitement par immunosuppresseurs fait ses preuves. Il est généralement bien toléré, mais une surveillance médicale reste indispensable.

L’arthrite rhumatoïde est une maladie grave. Il ne faut donc pas sous-estimer ses symptômes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.