Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 septembre 2018 - 15:32

Texte commandité

Optimisation fiscale : avez-vous tout bien planifié ?

 

Personne n’aime payer trop d’impôts ! Pour les réduire, la solution est la planification à court, moyen ou long terme. Comment s’y prendre lorsqu’on est un travailleur autonome, une PME voire une compagnie incorporée ?

Estimer son bénéfice

À l’approche de la fin de l’année, avoir une idée de son bénéfice imposable permet de calculer des projections d’impôt et d’organiser une stratégie de planification. Demander des conseils en comptabilité et gestion peut vous faire gagner du temps et de l’argent. Par exemple si vous avez obtenu des gains en capital, vous saurez s’il est opportun ou non de vendre des titres à perte dans la mesure où ils ne rapportent pas grand-chose ou qu’ils ne prendront jamais de valeur.

Vous ferez aussi vérifier vos avis de cotisations émis par les Ministères pour écarter toute erreur qui vous coûterait cher.

Ouvrir un CELI

Le Compte épargne libre d’impôt est un produit qui ne génère aucune imposition même si vous effectuez des retraits. C’est le moment d’en ouvrir un ou d’y cotiser si vous avez des liquidités. Vous pouvez déposer jusqu’à 5000 dollars par an. Vous remboursez les retraits en capital ou sur les revenus de l’épargne comme vous le souhaitez, sans même modifier vos cotisations.

Capitaliser sur un REEE

Si vous avez des enfants, prévoyez le financement de leurs études en ouvrant un REEE. Cette planification à long terme est un placement non imposable tant que l’argent ne bouge pas. Les dépôts cumulés peuvent atteindre 50 000 dollars.

Faire un prêt à but commercial

En plus de pouvoir investir ou de faire des placements, vous pourrez déduire de votre impôt les intérêts débiteurs.

Si vous êtes travailleur autonome, vous ne pourrez acheter que des biens d’entreprise pour bénéficier de cette disposition fiscale.

Obtenir des crédits d’impôt

Vous pourriez obtenir des crédits d’impôt intéressants en investissant dans la recherche scientifique (RS) et/ou le développement expérimental (DE). Concrétisez dès maintenant votre projet pour le faire valider par les autorités compétentes. En plus, vous obtiendrez des subventions.

Maximiser son REER

Il est possible de profiter du système fiscal du REER en créant de nouveaux droits. Si l’on considère qu’un salaire annuel représente 18 % de droits nouveaux, les dirigeants d’entreprise incorporée ont intérêt à augmenter leur salaire plutôt que leur dividende pour déduire ces nouveaux droits de leur impôt.

De nombreuses autres astuces existent, trop longues à décrire ou trop complexes, c’est pourquoi il vaut mieux se rapprocher d’un professionnel averti.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.