Publicité
22 octobre 2019 - 09:00

Appel à projet

Plus de cuisine pour nos jeunes ?

Par Salle des nouvelles

100°, une initiative de M361, dévoile la thématique de son prochain appel de projets : « Cultiver l’avenir : cuisinons ensemble les aliments d’ici ».

Ce nouvel appel de projets est lancé alors qu’un sondage réalisé par la firme Léger au compte de l’initiative 100° dévoile qu’une grande majorité de jeunes ne sont jamais exposés à des cours de cuisine. Plus précisément, cette majorité est de 75 % chez les 3 à 5 ans, 74 % pour les 6 à 12 ans et 75 % pour les 13 à 17 ans de l’Est du Québec.

Cet appel vise à soutenir deux types de projets:

1. Développement, aménagement ou bonification d’espaces permettant d’offrir des ateliers culinaires aux familles et autres membres d’une communauté

2. Organisation d’activités collectives permettant la transmission de connaissances et de compétences pratiques pour outiller les participants à cuisiner avec des aliments de base, idéalement frais, locaux et saisonnier.

Un soutien de 500 000 $ aux projets qui permettront les compétences culinaires

En partenariat avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) et la Fondation Olo, 100° offrira un soutien global de 500 000 $ à des projets qui permettront de renforcer les connaissances alimentaires et les compétences culinaires des familles un peu partout au Québec en misant sur les aliments locaux.

« Il est essentiel d’offrir aux familles des occasions d’apprentissages, de découvertes et de cuisiner dans le plaisir avec des aliments de base locaux et saisonniers qui représentent souvent des choix sains et économiques, assure Frédéric Therrien, directeur de l’initiative 100° chez M361. »

83% des enfants de 3 à 5 ans demandent à cuisiner avec leurs parents

Il ajoute: « Mais il est surtout impératif de s’assurer que les actions qui seront mises en œuvre soient visibles auprès des familles, car selon le sondage de Léger, 35 % des répondants de l’Est du Québec ne savent pas si leur municipalité ou des organismes de leur communauté offrent des cours de cuisine ou des ateliers culinaires ».

Il y a pourtant un intérêt marqué des jeunes pour la cuisine. En effet, le même sondage note que, dans l’ensemble du Québec, 83 % des enfants de 3 à 5 ans demandent à cuisiner avec leurs parents au moins une fois par mois, alors que chez les enfants de 6 à 12 ans et de 13 à 17 ans, c’est 83 % et 62 % respectivement. Toutefois, alors que 83 % des parents estiment avoir les habiletés pour partager leur savoir-faire à leurs enfants, les aliments prêts-à-manger ou ultra-transformés occupent une part de plus en plus grande du panier d’épicerie des familles québécoises.

Les freins: l'argent et le temps

« Les familles d’aujourd’hui consacrent en général de moins en moins de temps à la préparation et à la planification des repas. L’argent et le temps sont les principaux freins évoqués quand il s’agit de cuisiner, une situation qui pénalise encore plus les familles à faible revenu et les parents de jeunes enfants à qui nous venons en aide », souligne de son côté Élise Boyer, directrice générale de la Fondation Olo. « C’est d’ailleurs pourquoi 20 % des sommes seront consacrées à des projets visant les familles durant la grossesse et les deux premières années de vie de l’enfant. »

*Les régions faisant partie de l’Est du Québec sont le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Côte-Nord et la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

À propos de l’appel de projets

Les projets doivent être soumis à 100° au plus tard le 22 novembre 2019. Les projets retenus pourront bénéficier d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 7 000 $.

Pour toute information sur l’appel de projets.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.