Publicité
12 novembre 2019 - 12:00

Des services adaptés aux besoins

Réaménagement de l’Hôtellerie Omer-Brazeau : l’Association dévoile le fruit des travaux

Par Salle des nouvelles

L’Association du cancer de l’Est du Québec a récemment inauguré les espaces rénovés de l’Hôtellerie Omer-Brazeau. Après 24 ans d’existence de la résidence, ces améliorations étaient devenues nécessaires pour assurer le confort, la sécurité et le meilleur impact possible sur la santé physique et psychologique de la clientèle fragilisée par la maladie.

« Nous sommes fiers de présenter officiellement le résultat de plusieurs mois de travaux qui ont touché les trois étages de l’Hôtellerie, ainsi que le rez-de-chaussée. Je tiens à remercier les entreprises et la population de l’Est-du-Québec qui ont uni leurs efforts à ceux de l’Association pour permettre de réaliser ce projet majeur. À n’en pas douter, les gens ont été touchés par l’objectif de ce réaménagement, soit de bien servir les personnes atteintes de cancer et leurs proches. Aujourd’hui, nous offrons un hébergement actualisé, dans un cadre rassurant et accueillant », affirme Daniel Bénéteau, président de l’Association.

Des services adaptés aux besoins

Tout a été pensé pour que la clientèle cible de l’Hôtellerie bénéficie d’espaces adaptés à ses besoins. Partagé en deux volets, les rénovations ont débuté au rez-de-chaussée avec le réaménagement des aires de vie commune, soit la réception, la cuisine, la salle à manger et le centre de jour.

Ils se sont poursuivis sur les trois étages avec la métamorphose complète des 38 chambres de la résidence (salles de bain incluses) et des salons d’étage. « Je remercie tous les donateurs, donatrices et les personnes qui ont permis de réaliser ce projet d’offrir un environnement de qualité supérieure aux nombreuses personnes qui font appel aux services de l’Association du cancer de l’Est du Québec. Ces améliorations apportées à l’Hôtellerie offriront des espaces ouverts aux échanges communautaires et aussi propices à l’intimité », souligne Christina Brazeau, co-marraine d’honneur de la campagne spéciale de réaménagement.

« Au début des années 90, et c’est encore vrai aujourd’hui, quand on parle d’implanter la radiothérapie à un endroit, on pense aussi à la nécessité d’y construire à proximité une hôtellerie pour héberger les patients traités. Cela explique toute l’importance de l’Hôtellerie Omer-Brazeau dans notre paysage médical régional », commente le Dr Georges Levesque, hémato-oncologue et co-parrain d’honneur de la campagne spéciale de réaménagement.

Un investissement de 1,3 M$

Cette campagne spéciale dédiée au réaménagement de l’Hôtellerie peut compter sur l’appui de l’entreprise Premier Tech, dont la collaboration s’étalera sur les 10 prochaines années.

La réalisation complète du projet de réaménagement de l’Hôtellerie aura nécessité un investissement de près de 1,3 million de dollars. Avec l’aide de la communauté et des entreprises d’ici, combinée à une saine gestion, les travaux ont pu être complétés avec succès.

Au total, ce sont 571 000 $ qui ont été récoltés dans le cadre de la campagne spéciale de financement par le biais de dons individuels et corporatifs. À ce montant s’est ajoutée la somme de 750 000 $ qui provient d’une réserve de pérennité que l’Association a prudemment constituée au fil des ans pour effectuer des travaux majeurs à la résidence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.