Publicité

11 novembre 2020 - 10:00

Un rassemblement est prévu devant le CHSLD de Rimouski ce jeudi

Pandémie : le Bas-Saint-Laurent prendra une pause pour les employés au front depuis 8 mois

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent invite ses membres et l'ensemble de la population à prendre une pause de 15 minutes demain le 12 novembre, à 10 heures, pour rendre hommage aux employés de la santé, des services sociaux et de l'éducation qui sont au front durant cette pandémie depuis déjà 8 mois.

Ils seront plusieurs selon le syndicat à se rassembler devant le CHSLD de Rimouski ce jeudi, alors que le personnel présent pourra également compter sur la participation des cols bleus et des pompiers de la Ville de Rimouski, de même que des travailleurs d'Hydro-Québec.

Selon le SCFP, c'est l'affaire de tous.

« Envoyons un message fort qu'il faut reconnaître leur travail et que le gouvernement doit investir dans ses ressources humaines. Les employés ont répondu à l'appel du premier ministre pour lutter contre ce virus. Maintenant, on doit leur donner de bonnes conditions de travail et bonifier leur rémunération, pas juste des primes temporaires. On ne peut se passer de leur contribution inestimable», a déclaré Johanne Campagna, présidente du syndicat.

Plusieurs oubliés

Cette dernière rappelle également qu'il y a beaucoup d'oubliés dans l'effort du gouvernement et que les bonifications doivent être permanentes.

« Il a plus de 40 titres d'emploi qui ne reçoivent aucune prime et qui sont au front. On peut penser aux buandiers, aux concierges ou encore aux éducatrices en service de garde. Les employés qui reçoivent des primes, au moment où l'on se parle, vont les perdre à la fin de la crise, on n'aura rien réglé! »

Le gouvernement du Québec a annoncé vouloir investir 14 milliards de dollars dans les infrastructures, donc dans le béton. Les syndicats affiliés à la FTQ demandent qu'une partie de cette somme soit investie dans le personnel du réseau de la santé, des affaires sociales et de l'éducation.

Dans les domaines de la santé et de l'éducation - mais principalement en santé -, au moins 18 000 personnes ont été contaminées par la COVID-19 à ce jour, dont 11 en sont décédées.

« Il faut saluer les hommes et les femmes qui, dans tous les milieux de travail, se dévouent, souvent au risque de leur santé, pour prendre soin de notre population. Nous ne pouvons rester indifférents à leurs sacrifices », de conclure Yanick Proulx, conseiller du SCFP au Bas-Saint-Laurent.

Les personnes qui ne peuvent participer au rassemblement sont invitées à prendre une photo lorsqu'elles sont en pause et à l'afficher sur les réseaux sociaux avec le mot-clic : #qcenpause.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.