Publicité

1 mars 2021 - 16:00

Pour les secteurs-clés de la santé, les services sociaux et l'éducation

Pénurie de main-d'œuvre : Québec solidaire demande une prime-région pour les stagiaires

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Pour inciter les jeunes étudiants à faire des stages en région et à y rester, la députée de Québec solidaire responsable du développement régional, Émilise Lessard-Therrien, propose au gouvernement de bonifier son soutien financier aux stagiaires, pour les régions particulièrement touchées par la pénurie de main-d'œuvre dans les secteurs-clés de la santé, les services sociaux et l'éducation.

« La pandémie met en évidence des besoins criants dans des régions qui étaient déjà aux prises avec des enjeux de personnel. Chez moi en Abitibi-Témiscamingue, on parle ni plus ni moins d'une crise. Nos ressources sont épuisées, nos services sont portés à bouts de bras par des gens qui n'en peuvent plus. Il faut agir avant de frapper le mur », affirme la députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue.

Québec solidaire demande qu'une prime-région soit instaurée sous forme de bonification de 30% des bourses de soutien déjà prévues pour les stagiaires, qu'elle soit proportionnelle à la portion des stages effectués en région et que des montants compensatoires soient ajoutés pour les frais de transport et de logement liés au stage effectué.

« Si le réseau public ne s'attaque pas à la pénurie de main-d'œuvre en région, c'est encore le privé qui va sauter sur l'occasion et nos services publics vont encore devoir payer le gros prix. Au-delà de l'incitatif, on est conscients de l'importance d'établir davantage d'ententes de mobilité durable permettant ce type de stages, ça doit se faire de manière concertée avec le milieu de l'éducation. La qualité des stages et de la supervision des étudiants doit demeurer la priorité », ajoute la députée.

S'installer en région pour y rester

La députée de Québec solidaire est d'avis que cette mesure incitative permettra à plusieurs jeunes, tout comme elle, de tomber en amour avec la vie en région et que ceux-ci souhaiteront s'y installer à long terme.

« Les régions sont pleines de richesses. Pas juste économiques, pas juste la richesse qu'on sort de nos mines et de nos forêts: on a des paysages grandioses, des milliers de lacs sauvages, des communautés tissées serrées avec des gens chaleureux et accueillants. Les régions n'ont rien à envier aux grandes villes. Les avantages de s'installer dans un milieu rural ne sont plus à prouver, mais il reste encore des efforts à faire pour attirer les jeunes, afin qu'ils viennent eux-mêmes constater les bienfaits de la vie en région: la tranquillité, les opportunités de développement autonome, le coût des propriétés, l'accès à la nature et au territoire », conclut Émilise Lessard-Therrien.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.