Publicité

15 mai 2021 - 12:48

Sondage CROP sur les effets de la pandémie

Les aînés moins portés à participer à des rassemblements et à voyager

Par Salle des nouvelles

L'Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ) vient de dévoiler les résultats d'un sondage CROP effectué auprès des personnes aînées concernant les impacts de la pandémie de COVID-19.

Ce sondage fait état des conséquences à court terme, mais aussi de changements à long terme aux habitudes des aînés.

Le sondage démontre entre autres que les aînés :

• ont majoritairement peur de contracter la COVID-19;

• ont surtout vécu de l'isolement ou de la solitude et, dans une proportion de 1 sur 5, la crainte d'être malades ou de décéder;

• ont pour la plupart réussi à garder le contact avec leurs proches par le biais du téléphone et des vidéoconférences;

• ont été plus du tiers à avoir des consultations médicales ou même des interventions reportées, ce qui a surtout engendré du stress.

« Cette pandémie a frappé les personnes aînées de plein fouet, non seulement en raison des milliers de décès, mais aussi par la solitude et l'isolement. Néanmoins, cette pandémie a aussi démontré leur grande résilience, car plusieurs aînés ont dû s'adapter aux technologies afin de garder le contact avec leurs proches et d'obtenir des suivis médicaux », souligne la présidente de l'AREQ, Lise Lapointe.

Des changements de comportement

Par ailleurs, en ce qui a trait aux impacts de la pandémie à plus long terme, le sondage révèle que les personnes aînées :

• prévoient majoritairement moins participer à des rassemblements publics importants;

• ont moins l'intention de voyager;

• sont plus nombreuses que jamais à vouloir demeurer dans leur domicile, et ce le plus longtemps possible.

« Il est possible que les aînés soient moins enclins à participer à des rassemblements et à voyager à l'avenir, mais surtout, elles ont réalisé que de vivre dans des milieux de vie collectifs, souvent très onéreux, n'est pas nécessairement un gage de sécurité et de bien-être. Selon le sondage, le quart des répondants avaient l'intention d'aller vivre un jour en résidence pour aînés, mais plus maintenant. Il apparaît plus important que jamais d'accroître les mesures de soutien à domicile », ajoute Mme Lapointe.

Le sondage a été réalisé par la firme CROP pour le compte de l'AREQ entre le 24 février et le 9 mars 2021, par le biais d'un panel Web.

Au total, 1 930 personnes aînées de plus de 60 ans ont rempli le sondage, dont 1 180 membres de l'AREQ. Les résultats ont été pondérés notamment selon l'âge et le sexe.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.