Publicité

7 septembre 2021 - 09:54

D’ici au 15 septembre

Une nouvelle rupture de service en obstétrique commence à l’Hôpital de Matane

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Une nouvelle rupture de service en obstétrique débutera à 16 heures aujourd’hui à l’Hôpital de Matane jusqu’au mercredi 15 septembre à 8 heures.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent précise qu’encore une fois, un enjeu de main d’œuvre au niveau du personnel infirmier provoque cette rupture de service.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tient cependant à rappeler à la population de la Matanie que tout est mis en œuvre pour planifier des corridors de services dans les délais adéquats. Les futures mères ont, en tout temps, accès à un transfert vers Rimouski si nécessaire et à du personnel qui peut les accueillir et leur offrir des services sécuritaires et efficaces.

De l’hébergement à Rimouski est aussi disponible si nécessaire.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent dit poursuivre de façon continue ses efforts pour recruter et former des infirmières et des garanties de postes à temps complet sont offertes.

Deux candidates à la profession infirmière (CEPI), qui ont joint l’équipe de l’Hôpital de Matane cet été, vont d’ailleurs entreprendre des formations théoriques en obstétrique au cours des prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.