Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

56 de plus qu'en 2019

Une hausse à 743 du nombre de victimes de meurtre en 2020 au pays

durée 14h00
25 novembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

En 2020, la police a déclaré 743 homicides au Canada, incluant les 22 victimes des attaques survenues en Nouvelle−Écosse qui ont constitué la plus importante tuerie de l’histoire du pays, selon ce que Statistique Canada rapporte jeudi.  

L’année dernière a donc révélé le plus grand nombre d’homicides enregistré au Canada depuis 1991; l’augmentation a été de 56 meurtres par rapport à 2019.   

La police a déclaré 277 homicides commis à l’aide d’une arme à feu au Canada, soit 15 de plus qu’en 2019. L’année dernière, 49 % de ces homicides ont été perpétrés avec une arme de poing.  

Il y a eu 148 meurtres attribuables à des bandes criminelles en 2020, 14 de moins qu’en 2019. C’était la plus forte diminution d’une année à l’autre du taux d’homicides attribuables à des gangs depuis 2013.

Statistique Canada a observé que pendant la première année de pandémie de COVID−19, le volume et la gravité des crimes déclarés par la police au Canada a reculé de 8 %, mais que les taux d’homicides ont augmenté.  

Le nombre d’homicides entre conjoints a diminué de neuf au Canada en 2020. Cependant, le nombre d’homicides perpétrés par d’autres membres de la famille a augmenté de 11 et celui commis par des partenaires intimes a été supérieur de sept.  

L’augmentation du nombre d’homicides à l’échelle nationale s’explique principalement par les hausses marquées de 39 en Alberta et de 29 en Nouvelle−Écosse.   

Le nombre de victimes d’homicides a fléchi de 45 à 42 en un an à Montréal, alors qu’il a augmenté de 5 à 7 à Québec et de 3 à 7 à Gatineau. Il a diminué de 130 à 105 à Toronto, mais il a augmenté de 41 à 45 à Vancouver.  

Les hausses du nombre de victimes de meurtres ont été particulièrement fortes dans les deux plus grandes villes de l’Alberta. Le total a bondi de 24 à 39 à Calgary et de 32 à 47 à Edmonton.  

Par ailleurs, Statistique Canada affirme que parmi les 474 homicides résolus pour lesquels le lien de l’auteur présumé avec la victime a été déclaré en 2020, 82 % ont été commis par une personne que connaissait la victime.   

En 2020, le taux de victimes d’homicide était sept fois plus élevé chez les Autochtones que chez les non−Autochtones. Le nombre d’hommes autochtones victimes d’homicide a augmenté de 24 % par rapport à 2019 pour s’élever à 163, mais le nombre de femmes autochtones victimes a diminué de neuf, en baisse pour une première fois en quatre ans.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h20

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...

26 septembre 2022

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...