Publicité

22 décembre 2021 - 09:00

En 2022

Steven Guilbeault espère bannir six articles de plastique à usage unique

Par La Presse Canadienne

Les jours sont comptés au Canada pour les sacs d’épicerie en plastique et les contenants à emporter en polystyrène.

Le gouvernement fédéral a publié un projet de règlement qui interdirait la fabrication, l’importation et la vente de six articles en plastique à usage unique qui sont difficiles à recycler et qui pourraient être remplacés par des articles moins nocifs pour l’environnement.

Le projet de règlement fédéral vise à éliminer de la vie quotidienne des Canadiens les articles en plastique suivants: les sacs d’emplettes, les ustensiles, les récipients pour aliments fabriqués à partir de «plastiques problématiques», les anneaux qui relient six canettes ou bouteilles, les petits bâtonnets à café et les pailles. 

Le règlement proposé prévoit une exception pour les patients et les personnes ayant certains handicaps qui ont besoin de pailles flexibles en plastique à usage unique afin de manger, boire ou prendre des médicaments. 

Le premier ministre Justin Trudeau avait déclaré il y a plus de 18 mois que certains articles de plastique à usage unique seraient éliminés d’ici 2021, mais la pandémie a retardé à Ottawa l’évaluation des articles à cibler en premier.

Le ministre de l’Environnement, Steven Guilbeault, a déclaré que le processus d’élaboration des règlements provisoires et définitifs devrait maintenant permettre à l’interdiction d’entrer en vigueur au Canada d’ici la fin de 2022.

Mia Rabson, La Presse Canadienne

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





GoRimouski.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, GoRimouski.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.