Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids)

Qu’est-ce qu’on devrait retrouver à l’intérieur de la boîte à lunch de vos jeunes ?

durée 08h00
23 janvier 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mathieu Savard, Journaliste

Plusieurs écoles imposent des restrictions alimentaires dans les boîtes à lunch et lors des collations et d’une école à l’autre et d’une classe à une autre, les règles sont variables et sources de tensions.

C’est pourquoi l’Association québécoise de la garde scolaire (AQGS) et la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) lancent un nouvel outil pour mieux départager les responsabilités.

Selon des sondages menés par l’AQGS auprès de techniciens ainsi que d'éducateurs en garde scolaire, 81% des écoles interdisent des aliments dans les boîtes à lunch : « Interdire et retirer des aliments des boîtes à lunch des élèves, bien que cela ne parte pas d’une mauvaise intention, est problématique. Nombreux sont les parents, les professionnels et le personnel de la garde scolaire qui nous ont interpellés pour les aider à recadrer ces interventions qui dépassent le champ de responsabilités de l’école. Cette ingérence dans les responsabilités parentales contribue inutilement à miner la relation entre les parents et l’équipe-école », selon Lucie Laurin, Dt.P., chargée du projet Je goûte, j’apprends !, au sein de l’AQGS.

« La saine alimentation, la réduction des déchets, les craintes de dégâts au primaire, la prévention de la carie dentaire, le bruit de certains aliments très croquants sont des consignes restrictives qui sont données à certains parents. Pour éviter de priver les familles d’aliments sains et abordables et assurer la meilleure variété alimentaire possible pour les enfants, ces consignes doivent être évitées », explique Charlène Blanchette, Dt.P., conseillère aux politiques publiques au sein de la Coalition Poids.

Les meilleures pratiques de partage des responsabilités en ce qui a trait à l’alimentation à l’école reposent sur un travail d’équipe entre les intervenants scolaires, les parents et les élèves, où chacun a un rôle à jouer.

« Un partage concerté et bien défini des responsabilités quant à l’alimentation à l’école, en plus de contribuer à créer des liens positifs entre les intervenants scolaires et les parents, permet d’établir une relation plus saine avec la nourriture pour l’enfant. C’est pourquoi nous avons développé un outil clé en main pour faciliter ces changements de responsabilités dans les écoles », souligne Mme Laurin.

Le nouvel outil destiné aux conseils d’établissement Promouvoir un meilleur partage des responsabilités quant à l’alimentation à l’école de la Coalition Poids et de l’AQGS est téléchargeable gratuitement sur le site : cqpp.qc.ca/nos-outils. 

Madame Blanchette conclut en rappelant l’importance d’engager l’ensemble des parties prenantes dans ce changement de responsabilités, autant les parents et les élèves que l’équipe-école, cela vaut aussi autant pour le service de garde et les titulaires de chaque classe.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 septembre 2022

L'armée canadienne s'inquiète de plus en plus de ses problèmes de recrutement

Les Forces armées lancent un signal d'alarme sur ses problèmes de recrutement: elles manquent de recrues pour occuper les milliers de postes vacants dans ses rangs. Le problème est si criant que l'officier supérieur responsable du recrutement et de l'entraînement décrit la situation comme une crise. La brigadière-générale Krista Brodie a dit ...

25 septembre 2022

Un comité parlementaire examine l'aide médicale à mourir et les troubles mentaux

Une psychiatre a déclaré devant le comité mixte spécial du Parlement sur l'aide médicale à mourir que les personnes atteintes de troubles mentaux peuvent souffrir pendant des décennies et que leur détresse est tout aussi valable que celle d'une personne souffrant de douleurs physiques. Les personnes souffrant «uniquement» de troubles mentaux ...

23 septembre 2022

Le nombre d’arrivées internationales au pays a augmenté en juillet

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a augmenté en juillet dernier, mais il n’a pas encore retrouvé ses niveaux d’avant la pandémie, indique Statistique Canada. L’agence indique que 11 fois plus de voyages au Canada ont été effectués par des résidents américains en juillet comparativement à juillet de l’an dernier. Mais ce bilan ...