Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Conférence de presse du Dr Boileau

COVID-19 : la situation s'améliore, mais il faut éviter un nouveau recul

durée 17h00
27 janvier 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur par intérim de la Santé publique, le Dr Luc Boileau a tenu une conférence de presse aujourd'hui, sans la présence d’aucun représentant du gouvernement provincial pour parler de la situation pandémique.

M.Boileau était accompagné de la présidente-directrice générale par intérim de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS), Michèle de Guise, et de la conseillère médicale stratégique senior de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Marie-France Raynault.

Il a débuté avec une note positive concernant l'état actuel de la pandémie au Québec : « Après avoir frôlé une situation qui aurait pu être dramatique dans les milieux hospitaliers, beaucoup de choses semblent vouloir se stabiliser avec des indicateurs qui déjà sont légèrement à la baisse depuis quelques jours à peine. On ne crie pas victoire, mais on sait que ça fait du bien de voir qu’il y a des choses qui s’améliorent et c’est important de dire ».

Par contre, le directeur rappelle qu’il faut garder un « équilibre » entre les bénéfices que peuvent apporter des assouplissements et les risques que cela comprend pour éviter de surcharger le réseau de la santé. La Santé publique veut éviter que le Québec recule à nouveau et retourne vers un confinement.

Luc Boileau a insisté sur la vaccination qui reste, à son avis, le principal outil pour retrouver plus rapidement une vie « normale ». Selon les derniers chiffres, il y aurait moins de 80 % des 60 ans et plus, qui sont les plus à risque, qui ont pris la dose de rappel. Ce taux diminue à 50 % chez les 40 ans et plus et à 25 % pour les 18-40 ans.

Il ne cache pas que toute la population devra faire face un jour ou l’autre au virus, mais que le but du vaccin et de diminuer les risques de complications. Il évoque que devant le variant Omicron l’injection est moins effila au niveau de la transmission, mais que les chances de complications sont beaucoup moindre.

Situation dans les hôpitaux
Dre Michèle de Guise de l’INESSS a fait un portrait rapide de la situation dans les hôpitaux et des prévisions des hospitalisations dans les prochaines semaines. Selon les données qui sont sorties ce matin, le nombre d’hospitalisations quotidiennes est en décroissance seulement depuis une semaine.

Selon Mme de Guise : « Il devrait y avoir une poursuite de la baisse du nombre d’hospitalisations observées par jour. C’est une baisse qui est modeste, qui n’est pas très accentuée ».

Ainsi, l’INESSS projette une diminution de nombre de lits occupé par des patients diagnostiqués positif à la COVID-19, mais ce ne sera pas assez pour cesser le délestage actuel. On observe également une légère baisse des patients aux soins intensifs et que sur une période de deux semaines il devrait y avoir 250 patients de moins.

Une demande du Dr Boileau
Notons que contrairement à son prédécesseur, Horacio Arruda, il a pris la décision de se présenter devant les médias seul.

Avec le retrait de ce dernier, il avait été beaucoup question de la scission entre les deux institutions et de l'indépendance de la Santé publique. Il s’agit d’un virage important pour le gouvernement Legault qui espère peut-être que la manœuvre aidera à faire mieux passer le message. Il adopte en ce sens la même approche que les autres provinces canadiennes.

À lire également :
 
« Faut y aller mollo » — François Legault

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La CNESST rappelle que le travail à la chaleur comporte des risques

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle que le travail à la chaleur peut constituer un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses qui effectuent une tâche physique. Pour prévenir les lésions graves, qui peuvent même s’avérer mortelles, la CNESST invite les ...

durée Hier 14h00

Lignes à haute tension : d'autres spirales anti-accumulation de glace dans la région

Hydro-Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle poursuivra au cours des prochaines semaines l'installation de spirales anti-accumulation de glace sur les tronçons surplombant les croisements de routes des lignes à haute tension dans les municipalités de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de Saint-Antonin. Les interventions seront ...

durée Hier 9h00

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...