Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour améliorer les services universitaires de la Côte-Nord

Un projet d’alliance entre l’UQAR et l’UQAC voit le jour

durée 16h00
7 mars 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Un projet d’alliance entre l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) vient de voir le jour afin d'améliorer les services universitaires de la Côte-Nord et ainsi augmenter l'inscription et la diplomation dans la région.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, ainsi que le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable des régions de la Côte-Nord et de la Gaspésie‒Îles-de-la-Madeleine, Jonatan Julien, ont annoncé aujourd'hui une aide financière de 4,5 millions de dollars pour les trois prochaines années.

Le financement sera versé de façon équitable à raison de 750 000 $ pour chaque université par année.

Il servira essentiellement à couvrir l'embauche d'enseignants, de professionnels et de ressources administratives dans la région afin d'offrir plus de choix en matière de formation universitaire pour les finissantes et finissants des cégeps et d'augmenter l'offre de formation continue pour la population en emploi.

Cette mesure vise aussi à résoudre des problématiques particulières à la région, soit favoriser l'accès à la formation universitaire, contribuer à répondre aux besoins de formation des communautés autochtones, retenir davantage de jeunes sur la Côte-Nord et accroître la diplomation.

Précisons que ce montant s'ajoute au financement habituel des effectifs étudiants et est également prévu pour les années 2022-2023 et 2023-2024.

« À l'UQAR, nous sommes persuadés qu'une formation universitaire offerte à proximité, en région comme ici sur la Côte-Nord, contribue à attirer de nouvelles personnes et à retenir en région des personnes qui auraient dû quitter pour étudier, souligne François Deschênes, le recteur de l'UQAR. Cette accessibilité de proximité contribue clairement au développement social, économique et culturel de nos régions. C'est justement pour cette raison que l'UQAR offre des programmes de formation sur la Côte-Nord depuis plus de 50 ans. Nous sommes fiers de poursuivre cette importante mission d'accessibilité en collaboration avec les équipes de l'UQAC. Ce partenariat important nous permettra d'enrichir l'offre de programmes, de développer des recherches souvent inspirées des réalités du milieu et de construire un environnement propice au développement du plein potentiel des citoyens et des organisations de la Côte-Nord. La réalisation de cette mission est portée par toute la communauté universitaire et nous sommes heureux de pouvoir concrétiser cette alliance avec l'UQAC aujourd'hui. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


2 février 2023

La vaccination COVID-19 cible maintenant qu'une partie de la population

Dorénavant la vaccination contre la COVID-19 est recommandée seulement à certaines personnes en particulier celles qui n’ont jamais contracté le virus selon ce qu’a annoncé en point de presse le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau.  En effet, après l’analyse de plusieurs données et recherches, il a été remarqué que les ...

2 février 2023

Québec et Maritimes: 48 heures de froid intense et de fort refroidissement éolien

Une assez brève mais très intense période de froid enveloppera plusieurs régions du Québec à compter de la nuit de vendredi, alors qu’en quelques heures, le mercure chutera de près de 25 degrés Celsius. Environnement Canada précise que les régions de l’Outaouais, de Montréal, de l’Estrie, de la Beauce, des Basses-Laurentides, de Lanaudière, de la ...

2 février 2023

Jour de la marmotte : Fred est décédé la veille de sa prédiction

La célèbre marmotte de Val-d’Espoir en Gaspésie, Fred, est malheureusement décédée cette nuit la veille de sa prédiction au sujet de la longueur de l’hiver à l’occasion du Jour de la marmotte. La petite bête poilue avait neuf ans, mais la petite localité est connue pour son évènement depuis quatorze ans. Toutefois, la cérémonie a bien eu lieu, ...