Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transition énergétique

Le Québec a besoin de 100 TWh pour atteindre la carboneutralité d’ici 2025

durée 16h00
24 mars 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Hydro−Québec est victime de sa popularité. La société d’État devra produire significativement plus d’énergie pour répondre à la demande dans un contexte de transition énergétique. 

Le Québec aura besoin de 100 térawatts−heures (TWh) additionnels d’énergie si la province veut atteindre la carboneutralité d’ici 2050, selon le plan stratégique 2022−2026 déposé jeudi par Hydro−Québec. Cela représente près de la moitié de la production annuelle de la société d’État.

«Je dis qu’on arrive à une période charnière parce que, là, on est au début de ce qu’on appelle la transition énergétique, explique la présidente−directrice générale d’Hydro−Québec, Sophie Brochu, lors d’un événement virtuel visant à présenter le nouveau plan. Les gens qui, aujourd’hui, au Québec, consomment de l’énergie fossile, vont vouloir venir sur le réseau d’Hydro−Québec accroître leur consommation d’électricité.»

La demande d’électricité devrait augmenter de 20 TWh entre 2019 et 2029. La société estime qu’elle aura besoin de nouveaux approvisionnements en énergie à partir de 2027. 

Hydro−Québec veut ainsi augmenter sa capacité de production de 5000 mégawatts (MW). Pour y parvenir, elle veut lancer des projets de 2000 MW dans ses centrales existantes d’ici 2035. Elle veut aussi constituer un portefeuille de projets éoliens de 3000 MW d’ici 2026. 

Des investissements supplémentaires seront nécessaires pour financer les initiatives du plan stratégique. Hydro−Québec réalisait des investissements de 3,7 milliards $ par année en moyenne entre 2017 et 2021. Ce montant augmentera à 5 milliards $ annuellement entre 2022 et 2026. 

Les Québécois devront aussi doubler leurs efforts en matière d’efficacité énergétique pour atteindre 8,2 TWh d’économies supplémentaires récurrentes d’ici 2029. Cela représente la production annuelle du complexe de La Romaine. 

Pour l’électrification des transports, Hydro−Québec s’est donné l’objectif d’ajouter 4500 bornes de recharge standards dans les centres urbains d’ici 2028 et d’exploiter 2500 bornes de recharge rapide d’ici 2030. 

Stéphane Rolland, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La CNESST rappelle que le travail à la chaleur comporte des risques

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle que le travail à la chaleur peut constituer un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses qui effectuent une tâche physique. Pour prévenir les lésions graves, qui peuvent même s’avérer mortelles, la CNESST invite les ...

durée Hier 14h00

Lignes à haute tension : d'autres spirales anti-accumulation de glace dans la région

Hydro-Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle poursuivra au cours des prochaines semaines l'installation de spirales anti-accumulation de glace sur les tronçons surplombant les croisements de routes des lignes à haute tension dans les municipalités de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de Saint-Antonin. Les interventions seront ...

durée Hier 9h00

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...