Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COVID-19

La Santé publique recommande le port du masque jusqu'à la mi-mai

durée 15h00
21 avril 2022
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le directeur par intérim de la Santé publique du Québec, Luc Boileau, recommande le port obligatoire du masque dans les lieux publics au moins jusqu’à la mi-mai.

C'est du moins ce qu'il a annoncé en conférence de presse aujourd'hui lors de son portrait de la situation épidémiologique dans la province.

Le Dr Boileau a débuté avec des « relatives » bonnes nouvelles. Selon les observations, la transmission du virus commence à ralentir et pourrait même avoir atteint un plateau. Par contre, cela dépend des groupes d’âge, les 70 ans et plus sont encore très touchés par cette vague.

Le nombre de nouvelles hospitalisations est également en train de ralentir sans toutefois baisser. Selon l'INESSS, on devrait voir dans les deux prochaines semaines une stabilisation. L’absence des travailleurs suit la même tendance.

M.Boileau indique qu’il ne faut pas oublier que le long congé de Pâques a créé de nombreux rassemblements et qu’il faudra voir au courant des prochaines semaines de l’impact avant de totalement se prononcer sur la situation à venir.

C’est pourquoi, que la Santé publique a recommandé au gouvernement du Québec d’obliger le port du masque dans les lieux publics et dans les transports en commun au moins jusqu’à la mi-mai. Il serait possible de revoir les recommandations si la situation s’améliore.

Une saison grippale
Pour la première fois depuis le début de la pandémie, la COVID-19 côtoie le virus de la grippe, l’Influenza. Ainsi, les personnes atteintes de la grippe peuvent avoir les mêmes symptômes, mais ne testeront pas positif au test rapide.

Les autorités demandent que dès qu’une personne ressent des signes grippaux, ils doivent s’isoler de la même manière que s’ils avaient eu un test positif à la COVID-19.

Il faut éviter d’aller aux urgences à moins de complications.

Finalement, le Dr Boileau a annoncé que les personnes immunosupprimées qui sont atteintes de la COVID-19 n’auront plus à s’isoler pour une durée de 21 jours, mais ils devront dorénavant s’isoler durant 10 jours.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h00

La CNESST rappelle que le travail à la chaleur comporte des risques

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle que le travail à la chaleur peut constituer un risque pour la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses qui effectuent une tâche physique. Pour prévenir les lésions graves, qui peuvent même s’avérer mortelles, la CNESST invite les ...

durée Hier 14h00

Lignes à haute tension : d'autres spirales anti-accumulation de glace dans la région

Hydro-Québec a fait savoir par voie de communiqué qu’elle poursuivra au cours des prochaines semaines l'installation de spirales anti-accumulation de glace sur les tronçons surplombant les croisements de routes des lignes à haute tension dans les municipalités de Saint-Alexandre-de-Kamouraska et de Saint-Antonin. Les interventions seront ...

durée Hier 9h00

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...