Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Institut de la statistique du Québec

Québec: remontée de l'espérance de vie en 2021 qui surpasse celle de 2019

durée 14h00
4 mai 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L’espérance de vie des Québécois s’est remise du choc causé par la pandémie de COVID−19, selon les plus récentes données publiées mercredi par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

L’espérance de vie de la population québécoise a atteint 83 ans en 2021, après avoir été de 82,3 ans en 2020 et de 82,9 ans en 2019, l’année qui a précédé la crise sanitaire.

L’ISQ précise que selon les conditions de mortalité de 2021, la durée de vie moyenne s’établit à 81,1 ans chez les hommes et à 84,9 ans chez les femmes. 

Le bulletin intitulé ‘’La mortalité et l’espérance de vie au Québec en 2021’’ révèle que contrairement à ce qui a été observé au Québec, l’espérance de vie de 2021 n’est pas revenue au niveau de 2019 dans la majorité des pays pour lesquels des données sont disponibles. 

Avant la pandémie, on observait déjà un léger ralentissement de la croissance de l’espérance de vie au Québec, mais il était plus marqué dans le reste du Canada et plus encore aux États−Unis. Par exemple, l’écart entre le Québec et les États−Unis, qui était d’environ 2 ans en 2001, est passé à 4 ans en 2019, et il s’est creusé davantage avec la pandémie pour atteindre 6 ans en moins aux États−Unis, selon l’estimation provisoire de l’année dernière.

L’ISQ fait toutefois remarquer que les différentes autorités ne comptabilisent pas les causes de décès liées à la COVID−19 de la même façon. L’analyse de la surmortalité permet la meilleure comparaison des conséquences sanitaires de la pandémie, selon l’Institut. 

Cette approche révèle le nombre de décès normalement attendu à celui réellement observé et révèle que la surmortalité nette s’est établie à 4,5 % au Québec entre le début de la pandémie et le 12 mars dernier, soit environ 6400 décès de plus qu’attendu, toutes causes confondues.

Or, l’Institut de la statistique du Québec affirme que le bilan de surmortalité des États−Unis est largement supérieur à celui du Québec, tandis que celui du reste du Canada, initialement inférieur à celui du Québec, s’en est progressivement rapproché et l’a surpassé en 2021.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

Près de 5000 espèces présentent un certain niveau de risque de disparition au Canada

Le rapport Espèces sauvages 2020 publié mardi par le gouvernement fédéral indique que 4883 espèces présentent un certain niveau de risque de disparition au Canada. La première étape afin de prévenir la disparition d’espèces est d’identifier celles qui existent, où elles se retrouvent et quel est leur statut. C'est ce que fait le Canada depuis ...

29 novembre 2022

Les Canadiens utiliseraient moins d'articles en plastique

De nouvelles statistiques laissent croire que les Canadiens réduisent lentement leur utilisation de pailles et de sacs d’épicerie en plastique avant l’entrée en vigueur le mois prochain de l’interdiction nationale de ces articles. Le gouvernement du Canada cherche à réduire la pollution plastique intérieure d’ici la fin de la décennie alors que ...

29 novembre 2022

Un hiver coriace, tenace et riche en tempêtes à venir

Préparez vos pelles à neige, car un hiver «coriace, tenace et riche en tempêtes» est en train de s’installer au Québec.  Les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas, car si l’automne a été marqué par la douceur du soleil et des températures au−dessus des normales, l’hiver sera rude selon les prévisions de MétéoMédia. «En raison du ...