Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Il mettra l’accent sur la collaboration interprofessionnelle

Un projet pilote pour améliorer l’accès aux soins de santé en milieu rural

durée 14h00
10 juin 2022
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent a annoncé aujourd'hui qu'il lancera au cours des prochaines semaines un projet pilote qui vise à améliorer l’accès aux soins de santé en milieu rural en mettant l’accent sur la collaboration interprofessionnelle.

Des infirmières praticiennes spécialisées de première ligne vont participer à la prise en charge de territoires ruraux de la région en s’associant avec les équipes de trois groupes de médecine familiale, soit les GMF du Fleuve et du Boisé Langevin de Rimouski et le GMF-U de Trois-Pistoles.

Ces infirmières praticiennes spécialisées répondront directement aux besoins de première ligne comme le suivi de patients orphelins et inscrits, la participation au guichet d’accès à la première ligne (GAP), les soins à domicile et de proximité, etc.

Ce projet pilote fera l’objet d’un suivi par des chercheurs de l’Université du Québec à Rimouski afin de mesurer les impacts de la collaboration interprofessionnelle sur l’accès aux soins de qualité.

Rappelons que les infirmières praticiennes spécialisées ont vu récemment leur champ d’action s’élargir puisqu’elles peuvent maintenant, entre autres, diagnostiquer des maladies, déterminer des traitements médicaux, prescrire des médicaments et effectuer des suivis de grossesse.

À terme, le CISSS du Bas-Saint-Laurent souhaite que le plus grand nombre possible de groupes de médecine familiale de la région comptent sur l’apport des infirmières praticiennes spécialisées.

Formation

Le CISSS de Bas-Saint-Laurent souligne enfin que l’UQAR offre depuis l’automne 2021 une formation de deuxième cycle en sciences infirmières (infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne). Cette formation de 75 crédits comprend à la fois un volet théorique et un volet pratique intégrant des stages.

Dix-huit étudiantes sont actuellement inscrites à ce programme qui est offert sur les campus de Rimouski et de Lévis de l’UQAR. Vingt autres joindront le programme à l’automne.

Les premières finissantes sont attendues en décembre 2023.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COVID-19 : vaste étude auprès des jeunes Canadiens

La plus vaste étude jamais réalisée pour mesurer la séroprévalence de la COVID−19 chez les enfants et les jeunes au Canada sera pilotée à partir de Montréal. Annoncée jeudi, l’étude CURNLS vise à mieux comprendre les taux d’infection chez les enfants et les adolescents canadiens, un aspect qui demeure mal compris puisque la vaste majorité des cas ...

3 octobre 2022

Enseignement de l'histoire au Québec: Une coalition réclame des changements

L’histoire serait insuffisamment et inadéquatement enseignée, juge la Coalition pour l’histoire, qui rend publique sa plateforme de recommandations, samedi, à deux jours de l’élection au Québec.   Estimant que son enseignement permet de former des citoyens éclairés, la Coalition pour l’histoire souhaite voir un cours d’histoire sur le Québec ...

29 septembre 2022

Il sera possible de se faire vacciner pour la COVID-19 et l'influenza en même temps

Le directeur de la Santé publique le Dr Luc Boileau était de retour devant les médias après trois semaines sans avoir tenu de point de presse. Il a été question de la situation épidémiologique de la COVID-19 et de la campagne de vaccination contre l’influenza.  Le Dr Luc Boileau indique que la rentrée a été plus clémente que dans les deux ...